A-travers-moi-Pierre-Morin

À travers moi

représentations scolaires
• JEUDI 30 NOVEMBRE À 10H ET À 14H
• VENDREDI 1ER DÉCEMBRE À 10H ET À 14H

Toujours animé par la création de nouveaux répertoires à partir des musiques traditionnelles, le Collectif à l’Envers nous invite au périple d’un singe en quête d’identité et d’intégration au pays des Hommes-Oiseaux. Sous la forme d’un concert illustré, un duo de musiciens narre ses aventures en composant une succession d’univers musicaux à la croisée des chemins : musiques bretonnes, répertoire classique, jazz, improvisations et musiques du monde.

Pour élargir la palette sonore de leurs compositions musicales, Gweltaz Hervé explore les spécificités de ses trois saxophones – soprano, alto et baryton – tandis que Stevan Vincendeau repousse les limites de son accordéon diatonique. Mis en scène par Philippe Chasseloup, À travers moi s’offre aussi à notre regard par la projection d’un film d’animation réalisé par Pierre Morin à partir de leurs créations musicales. Disposés sur la scène, six écrans apportent une touche d’onirisme et d’insouciance à ce concert enthousiasmant et vivifiant !

en partenariat avec les Villes de Paimbœuf et de La Chapelle-des-Marais

Tristesse-et-joie-dans-la-vie-des-girafes-Simon-Delattre-

Tristesse et joie dans la vie des girafes

représentation scolaire
• 
VENDREDI 24 NOVEMBRE À 14H

La nouvelle pièce de Thomas Quillardet tisse le parcours initiatique de Girafe, une petite fille de 9 ans qui se pose la question du bonheur dans un pays en crise, le Portugal. Un peu sur le modèle de Candide, elle va de rencontre en rencontre jusqu’à celle du premier Ministre, traversant une Lisbonne dévastée par la crise économique. Accompagnée par Judy Garland, son ours en peluche suicidaire, Girafe découvre le monde, en étudie les rouages, grandit sous nos yeux, animée par une quête singulière : trouver 53 507 euros pour s’abonner à la chaine Discovery Channel pendant 100 ans.

Après avoir tenté de cerner les contours de l’âme humaine dans sa pièce Où les cœurs s’éprennent, Thomas Quillardet se tourne aujourd’hui vers Tristesse et joie dans la vie des girafes, une œuvre qu’il a lui-même traduite de Tiago Rodrigues, metteur en scène et directeur du prestigieux Théâtre National Dona Maria II à Lisbonne. Construite sur un jeu d’équilibre entre fiction et réalité, entre récit et dialogue, entre humour et amertume sans jamais côtoyer le cynisme, cette pièce en trois actes est un mélange ludique des genres : documentaire animalier, exposé d’école, parodie de pièce de Tchekhov, langage poétique et trivialité. Avec une ironie et un goût du décalage, Tristesse et joie dans la vie des girafes dénonce avec subtilité les dérives de l’économie de marché d’une Europe en déroute.

Thomas Quillardet est un artiste associé pour la saison 2017-2018.
Ce spectacle est coproduit par le Théâtre, scène nationale

Logo handicap visuel    La représentation du 24 novembre est proposée avec audiodescription. Réalisation Accès Culture