Halloween au Cinéma Jacques Tati

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Comme un avant-goût de Belladonna, spectacle de Nathalie Pernette créé au Théâtre en février 2019, le Cinéma Jacques Tati offre une carte blanche à la chorégraphe à l’occasion d’Halloween. Au programme, trois variations autour de la sorcière et autant de films qui interrogent ces figures, longtemps centrales dans l’imaginaire social, signes d’une altérité radicale et fantasmée, terrain de jeu du cinéma et des arts de la scène. L’occasion pour les plus petits de voir l’après-midi un chef-d’oeuvre du cinéma d’animation japonais avant de partager un goûter des sorcières. L’occasion pour les plus grands de découvrir, ou redécouvrir en salle le soir, deux grands classiques du cinéma d’épouvante.

Kiki la petite sorcière à 14H30
film fantastique d’animation de Hayao Miyazaki
Japon, 1989, couleur, 1h42, VF, copie 35mm, à partir de 5 ans

Kiki est une petite sorcière de treize ans. La tradition chez les jeunes sorcières veut que durant leur treizième année, elles partent faire leur apprentissage loin de leurs parents dans une ville inconnue. Le tour de Kiki est enfin arrivé. Alors une nuit de plein lune, accompagnée par son chat Jiji, elle part à l’aventure sur son balai, jusqu’à atterrir chez la bienveillante boulangère Osono, qui va lui offrir un toit. Kiki va devoir se confronter à la ville et ses habitants, et trouver sa place de petite sorcière…

Rosemary’s Baby à 19H
film d’épouvante de Roman Polanski
États-Unis, 1968, couleur, 2h16, VOSTF, copie restaurée, à partir de 12 ans avec Mia Farrow, John Cassavetes, Ruth Gordon, Sidney Blackmer

Malgré les conseils de leur vieil ami Hutch, Guy Woodhouse et sa jeune femme, enceinte, s’installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure maléfique. Aussitôt, leurs voisins, Minnie et Roman Castevet, vieux couple d’Europe centrale, imposent leur amitié et leurs services. Si Guy accepte facilement ce voisinage, Rosemary s’en inquiète…

Suspiria à 22H
film d’épouvante de Dario Argento
Italie, 1977, couleur, 1h35, VOSTF, copie restaurée, à partir de 16 ans avec Jessica Harper, Joan Bennett, Stefania Casini

Étudiante américaine, la jeune Suzy Bannion se rend à la prestigieuse Académie de Danse de Fribourg en Allemagne afin de perfectionner sa technique. Arrivée une nuit d’orage, elle croise une élève qui s’enfuit en prononçant des phrases incompréhensibles avant d’être sauvagement assassinée quelques heures plus tard. Intégrant enfin l’école, Suzy est vite troublée par des événements étranges. Elle comprend rapidement que ceux qui cherchent à en savoir plus connaissent une mort atroce, et que le mot “sorcière” n’est pas vide de sens.

Romance

Inédits est un rendez-vous lecture à goûter des lèvres même de l’auteur. La lecture d’un texte, déjà édité ou en cours d’écriture, est suivie d’une rencontre.

Après sa trilogie À la place du coeur qui suivait l’itinéraire d’adolescents au moment des attentats de 2015, l’auteur et interprète Arnaud Cathrine publiera en 2019 une nouvelle fiction dans la collection R des Editions Robert Laffont: Romance. Les extraits qu’il vient nous lire sont donc inédits. Pour lui aussi ce sera une “première fois”: adresser au public un texte qu’il vient tout juste d’achever et que, pour lors, personne n’a lu.

“Vince est un adolescent bien dans sa peau. Sauf quand on l’insulte au lycée parce qu’il est gay (alors il cogne). Et sauf quand il guette le grand amour qui ne vient pas. Pour tout dire, Vince est un garçon très romantique: il attend avec fébrilité de vivre sa «première fois» mais il n’est pas question pour lui de s’arranger d’une misérable histoire à la sauvette. Vince veut être: AMOUREUX. Le jour où il rencontre l’amour, il y a un hic. Cet amour s’appelle Octave. Et c’est son ami de toujours. On fait quoi?” Arnaud Cathrine

Lecture naturellement accessible aux personnes malentendantes et sourdes

Transit

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Dans un décor en noir et blanc, Transit conte le parcours initiatique de Lily, une jeune fille à la recherche de son père, un berger. Entre plaines et montagnes, elle se confronte aux icônes et aux démons de sa vie: le loup et le berger, les fantasmes et les peurs. L’univers de la transhumance opère comme un parallèle avec sa propre vie sur le chemin de l’âge adulte. Dans ce conte sensible et drôle qui jongle avec le quotidien, l’imaginaire et le mythologique, la marionnette retrace une histoire d’abandon et de colère, de rêves, de solitude et de grands espaces et parle du bonheur de grandir et de construire sa vie.

Alice Comedies – 4 films burlesques de Walt Disney 1924-1926

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Les premiers films de Walt Disney datent des années 1920. Trésors d’inventivité, de drôlerie et de poésie, les Alice Comedies sont des courts métrages menés tambour battant par Alice, une petite héroïne en chair et en os, qui évolue dans un univers de dessin animé. D’une virtuosité technique impressionnante, ce programme inédit contient quatre burlesques noir et blanc restaurés par la cinémathèque néerlandaise (Pays-Bas) et le laboratoire TITRA Film (France). Ils annoncent déjà les prochains films de Walt Disney et témoignent de son côté visionnaire. Le duo de l’Orchestre de Chambre d’Hôte accompagne, au plus près, les aventures d’Alice qui navigue entre son monde dessiné et sa vie si trépidante de tous les jours. Dans l’esprit des sons cartoon, la flûte traversière souligne le pétillant et la féminité d’Alice, tandis que la guitare électrique peint les atmosphères et interagit avec les situations. Inspirée du parfum des quatre petits films, la musique laisse la fenêtre de l’imaginaire ouverte et nous fait oublier la distance qui nous sépare des années où ils ont été tournés.

Le Triomphe de l’Amour

Figure du cinéma et du théâtre français, Denis Podalydès met en scène le désir amoureux avec cette comédie de Marivaux. Comment ce sentiment prend-il place dans nos coeurs? Comment se traduit-il dans notre corps et surtout comment éclate-t-il au grand jour? Hermocrate a constitué une petite société philosophique selon ses propres principes. On y lit, on y boit, on y jardine, on y joue de la musique mais on ne se laisse surtout pas aller à la tentation que représente l’amour. L’harmonie règne dans cette communauté utopiste, jusqu’à l’arrivée de la princesse Léonide. Travestie en homme pour s’introduire en ces lieux, elle conquiert le coeur de la soeur d’Hermocrate. Prise à son propre jeu, c’est une véritable hécatombe amoureuse qu’elle déclenche autour d’elle. Hermocrate et le prince Agis succombent à leur tour à ses charmes féminins, qu’elle ose dévoiler auprès d’eux. Elle se débat avec ses trois conquêtes simultanées avec innocence et agilité. Le Triomphe de l’Amour vogue entre libertinage et satire sociale et ces situations comiques nous questionnent dans notre rapport à la séduction. Sociétaire de la Comédie Française, le comédien et metteur en scène Denis Podalydès confie la direction musicale à Christophe Coin, la scénographie à Éric Ruf et les costumes à Christian Lacroix pour propager la contagion amoureuse de l’oeuvre de Marivaux. 

Logo handicap visuel La représentation du 10 octobre est disponible en audiodescription pour les spectateurs non-voyants ou malvoyants. Réalisation Accès Culture

Lisa Urt

Lisa Urt décline tous les styles: jazz, blues, soul, bossa nova et chanson française. La nièce du saxophoniste Manu Di Bango, swingue entre reprises adaptées de jazz classique ou vocal et ses propres compositions. Dotée d’une voix fascinante alliant puissance, groove et fragilité, elle compose ses titres avec une touche de jazz manouche servie par d’excellents musiciens. Coloré de toutes ces influences, l’univers cosmopolite de Lisa Urt se déploie aux côtés de Marc Pouplin guitariste soliste jazz, Dimitri Halasz guitariste rythmique manouche et Sergiu Brasovean contrebassiste soliste et compositeur, que l’on a pu voir sur scène avec Biréli Lagrène ou encore Rona Hartner. Ensemble, ils composent ce premier album Frenchy & Jazzy, au son frais, vibrant et émouvant. La voix chaleureuse de Lisa Urt se nourrit du swing raffiné de ses musiciens pour former ce quartet renversant.

En partenariat avec les villes de Paimboeuf et Trignac

Animale

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Nathalie Pernette n’a pas fini de nous surprendre! Elle compose pour un public familial, un solo de danse avec une cinquantaine de souris. Oserez-vous entrer dans le palais du Maître des rongeurs? Les souris font partie des mammifères les plus anciens de la planète. Pour certains elles sont attendrissantes, pour d’autres elles sont source de peurs irrationnelles. Parfois vénérées dans l’histoire des civilisations, elles deviennent même mythiques sous l’impulsion de Walt Disney. “Le maître des lieux” impose le respect. Ce personnage inspiré par la figure du vampire et plus particulièrement Nosferatu de Murnau ou Herzog, nous invite à nous asseoir autour d’un enclos en plexiglas. Là, cinquante souris forment une société en mouvement, une chorégraphie unique en soi. Bien qu’impossibles à dresser, Nathalie Pernette réalise une oeuvre rare avec ces animaux nocturnes. Un travail qui nous questionne sur notre place d’homme au milieu du monde animal.

Asaf Avidan

La voix d’Asaf Avidan, à la fois aiguë et rauque, lui vaut d’être comparé à Janis Joplin ou à Jeff Buckley. Pourtant ses influences musicales sont plus proches de Leonard Cohen et Bob Dylan. Ce concert est un retour à l’essentiel. Seul sur scène avec sa guitare, il démontre tout son génie. Propulsé en 2012 sur le devant de la scène internationale avec la reprise électro de son tube One Day/Reckoning Song, Asaf Avidan est un auteur, chanteur et compositeur dont on ne se lasse pas. Après Different Pulses aux sonorités électroniques et ambiances de musiques de films, puis Gold Shadows, plus éclectique avec ses atmosphères cabaret, jazz et ses sons pop des années cinquante, il nous livre son dernier album: The Study on Falling. Dans ce nouvel opus, composé comme un hommage, il collabore avec le producteur de l’album Time Out of Mind (1997) de Bob Dylan et crée ses titres avec une des guitares acoustiques ayant appartenu à ce dernier. Après une série de succès internationaux, des disques de platine et des concerts à guichets fermés à travers le monde, Asaf Avidan revient sur le devant de la scène avec ce dernier album plus intimiste et sensible que jamais.