Halloween au Cinéma Jacques Tati

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Comme un avant-goût de Belladonna, spectacle de Nathalie Pernette créé au Théâtre en février 2019, le Cinéma Jacques Tati offre une carte blanche à la chorégraphe à l’occasion d’Halloween. Au programme, trois variations autour de la sorcière et autant de films qui interrogent ces figures, longtemps centrales dans l’imaginaire social, signes d’une altérité radicale et fantasmée, terrain de jeu du cinéma et des arts de la scène. L’occasion pour les plus petits de voir l’après-midi un chef-d’oeuvre du cinéma d’animation japonais avant de partager un goûter des sorcières. L’occasion pour les plus grands de découvrir, ou redécouvrir en salle le soir, deux grands classiques du cinéma d’épouvante.

Kiki la petite sorcière à 14H30
film fantastique d’animation de Hayao Miyazaki
Japon, 1989, couleur, 1h42, VF, copie 35mm, à partir de 5 ans

Kiki est une petite sorcière de treize ans. La tradition chez les jeunes sorcières veut que durant leur treizième année, elles partent faire leur apprentissage loin de leurs parents dans une ville inconnue. Le tour de Kiki est enfin arrivé. Alors une nuit de plein lune, accompagnée par son chat Jiji, elle part à l’aventure sur son balai, jusqu’à atterrir chez la bienveillante boulangère Osono, qui va lui offrir un toit. Kiki va devoir se confronter à la ville et ses habitants, et trouver sa place de petite sorcière…

Rosemary’s Baby à 19H
film d’épouvante de Roman Polanski
États-Unis, 1968, couleur, 2h16, VOSTF, copie restaurée, à partir de 12 ans avec Mia Farrow, John Cassavetes, Ruth Gordon, Sidney Blackmer

Malgré les conseils de leur vieil ami Hutch, Guy Woodhouse et sa jeune femme, enceinte, s’installent dans un immeuble new-yorkais vétuste, considéré par leur ami comme une demeure maléfique. Aussitôt, leurs voisins, Minnie et Roman Castevet, vieux couple d’Europe centrale, imposent leur amitié et leurs services. Si Guy accepte facilement ce voisinage, Rosemary s’en inquiète…

Suspiria à 22H
film d’épouvante de Dario Argento
Italie, 1977, couleur, 1h35, VOSTF, copie restaurée, à partir de 16 ans avec Jessica Harper, Joan Bennett, Stefania Casini

Étudiante américaine, la jeune Suzy Bannion se rend à la prestigieuse Académie de Danse de Fribourg en Allemagne afin de perfectionner sa technique. Arrivée une nuit d’orage, elle croise une élève qui s’enfuit en prononçant des phrases incompréhensibles avant d’être sauvagement assassinée quelques heures plus tard. Intégrant enfin l’école, Suzy est vite troublée par des événements étranges. Elle comprend rapidement que ceux qui cherchent à en savoir plus connaissent une mort atroce, et que le mot “sorcière” n’est pas vide de sens.

Transit

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Dans un décor en noir et blanc, Transit conte le parcours initiatique de Lily, une jeune fille à la recherche de son père, un berger. Entre plaines et montagnes, elle se confronte aux icônes et aux démons de sa vie: le loup et le berger, les fantasmes et les peurs. L’univers de la transhumance opère comme un parallèle avec sa propre vie sur le chemin de l’âge adulte. Dans ce conte sensible et drôle qui jongle avec le quotidien, l’imaginaire et le mythologique, la marionnette retrace une histoire d’abandon et de colère, de rêves, de solitude et de grands espaces et parle du bonheur de grandir et de construire sa vie.

Alice Comedies – 4 films burlesques de Walt Disney 1924-1926

SAUT-DE-MOUTON un nouveau rendez-vous à partager en famille pendant les vacances de la Toussaint. Au programme, théâtre, danse, concert et films, un moment incontournable à savourer tous ensemble pour retrouver son âme d’enfant!

Les premiers films de Walt Disney datent des années 1920. Trésors d’inventivité, de drôlerie et de poésie, les Alice Comedies sont des courts métrages menés tambour battant par Alice, une petite héroïne en chair et en os, qui évolue dans un univers de dessin animé. D’une virtuosité technique impressionnante, ce programme inédit contient quatre burlesques noir et blanc restaurés par la cinémathèque néerlandaise (Pays-Bas) et le laboratoire TITRA Film (France). Ils annoncent déjà les prochains films de Walt Disney et témoignent de son côté visionnaire. Le duo de l’Orchestre de Chambre d’Hôte accompagne, au plus près, les aventures d’Alice qui navigue entre son monde dessiné et sa vie si trépidante de tous les jours. Dans l’esprit des sons cartoon, la flûte traversière souligne le pétillant et la féminité d’Alice, tandis que la guitare électrique peint les atmosphères et interagit avec les situations. Inspirée du parfum des quatre petits films, la musique laisse la fenêtre de l’imaginaire ouverte et nous fait oublier la distance qui nous sépare des années où ils ont été tournés.

It’s going to get worse and worse and worse, my friend

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

Habituée des scènes internationales, la chorégraphe et danseuse flamande Lisbeth Gruwez compose un solo magnétique d’une impeccable précision. Comment la parole fascine-t-elle? Comment les mots peuvent-ils devenir des armes, aussi facilement qu’une idée peut devenir une bombe? Comment une gestuelle élégante amplifie-t-elle le charisme de certains orateurs? Car c’est bien de cela dont il est question dans ce spectacle. Lisbeth Gruwez danse des mots, le corps en mouvement, elle interprète la violence de la parole. La partie sonore du spectacle repose sur un discours découpé d’un téléévangéliste mais qui pourrait être celui d’un dictateur au destin bien plus sombre. Celle qui fut l’égérie de Jan Fabre dénonce la violence folle et la manipulation qui se cachent sous des gestes et des voix parfois très douces. Mais elle danse aussi l’extase qui peut surgir de ces discours passionnés. Un moment de danse fascinant, à ne manquer sous aucun prétexte.

Pode Ser

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

Pode Ser signifie “peut-être” en portugais. Pode Ser illustre la difficulté d’être soi, il y est question d’aspirations mais aussi de désarroi. Peut-être simplement le désarroi d’être au monde et de n’être que soi. Leïla Ka, danseuse et chorégraphe nazairienne, s’engage dans un dialogue brut en quête des identités multiples qui constituent l’être humain. Elle affronte le rapport à soi-même, à l’autre, à la société et s’élance dans une sorte de combat infini. Comme un hommage à ceux qui nous ont sculptés, aux paroles qui nous ont forgés, à ce que l’on rêverait d’être, à ce que l’on aurait pu être, Leïla se dévoile.

À mains nues

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

À mains nues est une performance sonore de et avec Roland Auzet. Elle agit comme une loupe sonore posée sur un objet quotidien que nous connaissons bien: la voiture. Depuis notre tendre enfance on joue à la voiture. Dans l’habitacle, on écoute de la musique, on klaxonne en s’emportant contre un inconnu, on voyage, on y mange, on y dort et parfois on y fait même l’amour. Pour Roland Auzet, la musique est un outil permettant de créer et consolider une communauté ayant des réflexions similaires sur le quotidien. Et si “l’art est un jeu entre tous les hommes” pour Marcel Duchamp, il l’est aussi pour ce compositeur et metteur en scène. Comment faire vivre cette voiture comme un objet sonore? Car elle n’est pas muette, mais son langage est secret. C’est ainsi que débute cet étrange voyage. Nul besoin d’attacher votre ceinture pour embarquer dans cette expérience musicale, laissez-vous porter pour quelques kilomètres de poésie sonore.

Dance Floor

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

C’est le moment de devenir le Roi de la piste! Deux heures de dance floor enflammé, sur un set entre techno, électro, et new wave pour vous déhancher pleinement avec le Dj Andrew Claristidge.

Programmes de courts métrages

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

Le court métrage est depuis longtemps cet espace de liberté – fragile, provisoire – où la pub ne pèse rien, où il s’agit simplement de faire le meilleur film possible, dans l’espoir de tourner un jour un long. Y entrer, c’est se faire une idée toujours neuve d’un cinéma inconnu et merveilleux, en friche, abandonné à la seule perspicacité têtue de ceux qui s’inventent d’autres terrains d’aventures. Tour d’horizon de quelques pépites du cinéma contemporain déployées sur deux programmes.

Hmm Hmm

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

C’est un joyeux blind test familial dans une atmosphère conviviale auquel vous participerez en venant voir Hmm Hmm. La bibliothèque sonore de l’Encyclopédie de la parole s’ouvre à vous! Le but du jeu? Retrouver l’origine des extraits sonores qui sont diffusés. Accessible à tous, ne ratez pas cette occasion divertissante, riche de poésie et de culture populaire!

Siestes musicales

P.A.N.G ! est un pas de côté dans la saison du Théâtre, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Pour cette première édition, huit propositions artistiques, accueillies au Théâtre et au Cinéma, investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Toutes questionnent la musicalité – du son ou de la parole – la puissance de sa cadence, de sa rythmique, de son timbre et son impact sur le corps. Troublantes, envoûtantes ou ludiques, ces créations offrent un voyage unique dans le champ de la création artistique.

Confortablement installé dans une chaise longue, un casque sur les oreilles, laissez-vous bercer et conter dans un imaginaire sonore. En toute intimité, un moment de poésie vous attend au milieu de toute cette effervescence artistique!