thriller
  • DURÉE
    1h39
  • ANNÉE
    1961
  • PAYS
    États-Unis
  • LANGUES
    VOSTF
  • Focus Samuel Fuller

Les Bas-fonds new-yorkais

de Samuel Fuller

CINÉMA JACQUES TATI

Un perceur de coffres-forts qui, enfant, a assisté au meurtre de son père, prépare sa vengeance.

Jeudi 22 mars à 16h30 et mardi 27 mars à 18h45, séances présentées par le programmateur de la salle.

Tarifs

plein tarif 6,50€ 

tarif réduit 5,50€

carte 6 entrées 28,50€ (soit 4,75€ l’entrée)

cinémômes 4€

– de 14 ans 4€

Casting

Cliff Robertson, Dolores Dorn, Beatrice Kay, Robert Emhardt

Revue de presse

«Samuel Fuller est avant tout un formidable raconteur d’histoires. C’est dans le journalisme qu’il débute, très jeune, à 17 ans. Il se trouvera aux premières loges de la grande catastrophe du XXe siècle, le second conflit mondial, qu’il expérimentera en fantassin, en première ligne de plusieurs grandes batailles (le débarquement en Afrique du Nord, en Italie et en France) et en premier témoin de l’existence des camps d’extermination. Dès lors, son cinéma sera avant tout marqué par ce souci de montrer et, surtout, d’informer. Mais il y a, dans les films de Fuller, la conscience d’une insuffisance essentielle de la fiction à produire l’exact sentiment du vrai. Elle sera donc marquée par une violence inédite, celle de situations extrêmes ou paradoxales, celle construite par un montage discordant. Il faut avec Fuller en passer par le choc pour atteindre une forme souterraine de douceur et, surtout, de vérité.»
Jean-François Rauger, Cinémathèque française.