Musique
  • DURÉE 1h25
  • TARIF B

« 99 »

dans le cadre du temps fort Moyen-Orient

au Théâtre

• jeudi 22 mars à 20h30

On ne naît pas «99», on le devient. Dans un grand élan cartésien, l’administration française a créé ce dernier numéro identifiant tous les résidents français nés à l’étranger. Les natifs du 99 seraient donc des êtres sans territoire, regroupés par un terme qui ne leur laisse aucun point commun à revendiquer, sinon l’ailleurs et l’altérité.

Le rappeur et poète Marc Nammour s’associe au compositeur Lorenzo Bianchi Hoesch pour interroger le sens politique et poétique de ce numéro 99. Convaincus qu’une identité est par nature complexe et multiple, ils s’opposent à l’identité qui se veut de plus en plus nationale, fermée sur elle-même, et tout naturellement leur musique est résolument ouverte sur le monde, à l’image de ce qu’ils défendent. Trois autres musiciens invités les accompagnent pour l’aventure : Amir El Saffar, dont la voix, la trompette ou le santûr marient le jazz contemporain aux maqams irakiens ; Rishab Prasanna, virtuose de la flûte bansuri indienne ; et Jérôme Boivin pour le groove de ses basses.

Unis dans le partage, les instruments et les voix puisent dans des temps, des langues et des régions du monde dont les frontières, même barbelées, ne pourront empêcher les croisements, les influences et l’enrichissement mutuel. De leur musique se dégage une force poétique et sonore commune saisissante qui nous fait entrevoir l’harmonie politique qui pourrait surgir de l’acceptation de la multiplicité de chacun.

Distribution

création Marc Nammour et Lorenzo Bianchi Hoesch direction artistique Marc Nammour composition musicale et traitement en temps réel Lorenzo Bianchi Hoesch flûte bansouri Rishab Prasanna trompette, santur, voix Amir El Saffar basse, contrebasse, claviers Jérôme Boivin

Production

production Fondation Royaumont – coproduction Festival d’Avignon / Théâtre National de Strasbourg / Haizebegi (Bayonne) – avec le soutien de la Sacem / la SPEDIDAM / l’Institut Français d’Egypte – avec le mécénat du Groupe Aéroports de Paris / Fondation Daniel et Nina Carasso Partenariats