Danse
  • DURÉE 50 minutes
  • TARIF B

« Dresse-le pour moi »

dans le cadre du temps fort Moyen-Orient

au Théâtre

• jeudi 15 mars à 20h30

Sur scène, deux corps masculins. L’un est mince, svelte et élancé tandis que l’autre est musclé, charpenté et robuste. Tous deux sont unis par une même gestuelle composée de stéréotypes de la masculinité, signant la mise en corps virile de valeurs comme la force, la puissance et la performance.

La chorégraphe, danseuse et comédienne libanaise Nancy Naous, déjà accueillie à Saint-Nazaire dans le cadre du temps fort consacré à Beyrouth, explore ici la construction du corps masculin dans le monde arabe. Marquée dès l’enfance par la glorification de son unique frère considéré comme l’hommeavenir de la maison, un foyer où un fils équivaut à trois filles, elle revisite son histoire et nous interroge… Que signifie d’être un homme ?

Nancy Naous puise aussi dans ses origines pour chorégraphier une danse inspirée de la culture arabe, notamment de la Dabké, de la danse Baladi et les différentes traditions (ou rites de passage) qui marquent la vie d’un garçon, comme un prolongement de la danse de combat et de lutte initiée par les deux hommes. Dans « Dresse- le pour moi », le corps masculin est vécu comme un enrichissement ou une déchirure : contraint ou volontaire, réel ou fantasmé, caché ou exposé, déguisé, travesti, clandestin… Il est, nous dit-elle, à réinventer.

Dans le cadre de la résidence de création de ce spectacle au Théâtre, Nancy Naous présentera une répétition publique de «Dresse-le pour moi » mardi 24 octobre à 19h.

(NDLR : « Dresse-le pour moi » est la traduction littérale d’une prière. Quand un jeune garçon n’avance pas sur le droit chemin, son père implore le seigneur et prie en disant : « Dieu, tu sais que je me suis efforcé à éduquer mon fils ; j’y ai échoué. Dieu, dresse-le pour moi. »)

Distribution

conception, chorégraphie et mise en scène Nancy Naous / Cie 4120.corps interprétation Nadim Bahsoun et Alexandre Paulikevitch dramaturgie Abdullah Alkafri musique Hadi Zeidan scénographie Bissane Al-Charif création lumière Alexandre Vincent costumes Bshara Atallah regard scénographique Bissane Al-Charif

Production

production Cie 4120.CORPS – coproduction Arab Funds For Arts and Culture (AFAC) – avec l’aide à la création et le soutien du Théâtre scène nationale, Saint-Nazaire / de la Maison des Métallos, Paris / du Centre National de la Danse, Pantin / Micadanses, Paris / du Ministère de la Culture-Liban / de l’Institut français du Liban / du programme des résidences – Institut Français – Ministère de la Culture et de la Communication / de la Cité Internationale des Arts