White Dog

Dans le contexte politique brûlant de l’Amérique des années 1960, en pleine lutte pour l’égalité des droits civiques, Romain Gary et son épouse Jean Seberg recueillent un chien abandonné, Batka, et s’y attachent. Mais l’animal, d’apparence si douce et affectueuse, laisse apparaître les signes d’une extrême sauvagerie: un basculement total du familier.

En partenariat avec le Grand T

Petites traces

La Compagnie Nomorpa divertit les tout petits sous le regard complice des plus grands. Cette pièce interactive débute autour d’une feuille blanche géante. Avec la participation du public, des formes aléatoires sont peintes ou dessinées en musique. Une histoire à écrire tous ensemble! C’est un espace de liberté où chacun peut se laisser aller à ses émotions. On y entre par une porte, un sas, qui nous invite à l’écoute. Avec différents outils bruts tels que des craies, de la peinture, du sable, des fusains ou des jeux d’ombres, la comédienne, metteure en scène et plasticienne Sidonie Brunellière conçoit un spectacle pour les plus jeunes. Autour de formes graphiques (carrés, ronds, spirales…), d’actions (ramper, plier, déchirer, étaler…), ou de différents procédés comme la transparence, elle fabrique des correspondances entre images, sons et mouvements. Venez participer à la création de ce dessin musical, qui prendra forme petit à petit. À la fin du spectacle chacun pourra se remémorer joyeusement ce parcours fait de traces qui composent cette oeuvre picturale collective.

En partenariat avec la ville de Montoir-de-Bretagne

D’habitude on supporte l’inévitable – Hedda Gabler

Roland Auzet propose une adaptation en musique de la pièce Hedda Gabler d’Henrik Ibsen. Hedda s’ennuie de la médiocrité de sa vie, elle cherche une issue pour s’évader vers un autre avenir. Attablée à un grand banquet, un destin tragique l’attend. Insatisfaite de sa condition et de son mariage avec Jorgen, Hedda se débat pour trouver un sens à sa vie. Ce qui intéresse Roland Auzet dans le personnage d’Hedda c’est sa quête de l’autre. Comment tisse-t-elle ses relations sociales? Quel magnétisme exerce-t-elle, dans ses relations avec son ancien amant Lovborg ou encore le conseiller Brack, ami du couple, qui a des vues sur elle? Elle est froide, individualiste, exigeante envers sa destinée et s’impose une certaine distance avec les autres. Dans le bruissement sourd d’une foule, au coeur d’une grande réception se mêlent comédiens, musiciens et chanteurs pour créer cette oeuvre chorale dirigée par Roland Auzet. Il compose pour les voix et le violoncelle des L.E.J (le trio vocal et musical féminin qui s’est fait connaître en 2015), et parsème son adaptation de textes de Falk Richter pour relater sa vision des personnages intemporels, tragiques et puissants que lui inspire Ibsen.

spectacle de la sélection offre partenaire Crédit Mutuel

 

Un village en trois dés

Précipitez-vous à la découverte de ce conteur québécois! De son univers foisonnant entre réel et imaginaire, il fait surgir des personnages attachants, inspirés par les anecdotes et les légendes de son village natal : Saint-Élie-de-Caxton. Pour son sixième spectacle Un village en trois dés, Fred Pellerin s’est penché sur le vivre-ensemble. Qu’est-ce qui pousse les uns et les autres à se rassembler pour former une communauté? Pour l’occasion, le bonimenteur et faiseur d’histoires qu’est Fred Pellerin nous invite à une savoureuse balade dans les rues de son village natal. On y retrouve des figures hautes en couleurs: Méo le barbier-décoiffeur, Toussaint le marchand généreux, la belle Lurette… Mais on y fait aussi la connaissance de deux nouveaux personnages: il y a le curé envoyé par l’évêché pour faire revivre la foi dans le village et Alice, la première postière locale, si habile pour “licher” les enveloppes dans les deux sens. Entre poésie et humanité, autour des thèmes de l’amour, de la mort et de la guerre, Fred Pellerin parle de la fondation de son village avec des récits qui s’imbriquent et accrochent nos oreilles et nos rires. Avec ses acrobaties verbales, il réussit toujours à embellir la banalité pour engendrer des mythes formidables qui nous émerveillent.