Sounou Thiossane

100 % famille

SAUT-DE-MOUTON

Profitez, dès l’âge de 4 ans, des spectacles, concerts, films, rencontres, ateliers et conférences programmés au Théâtre Simone Veil, au Cinéma Jacques Tati, à Athénor, au VIP, à la Volière, au Grand Café, à Bain Public, à la médiathèque Étienne Caux de Saint-Nazaire et à la librairie L’Embarcadère.

 

Le conteur mauritanien Mamadou Sall plonge au cœur de l’Afrique traditionnelle de l’Ouest, avec la mise en scène d’un spectacle inspiré de l’œuvre de l’ethnographe nazairienne Odette du Puigaudeau.

Odette du Puigaudeau est née à Saint-Nazaire en 1894. Tour à tour dessinatrice dans des laboratoires scientifiques parisiens, styliste chez Lanvin, matelot sur des thoniers bretons, journaliste, ce n’est qu’au début de l’année 1934 que l’aventurière aborde l’Ouest saharien. Elle a parcouru des milliers de kilomètres avec sa compagne Marion Sénones et publié plusieurs travaux ethnographiques qui ont fait d’elle une spécialiste du monde maure. Le conteur Mamadou Sall lui rend hommage avec ce spectacle autour de croyances et de rites mauritaniens mentionnés dans les écrits de cette grande exploratrice. Il évoque le totémisme ou les liens de cousinage entre les hommes et les animaux mais aussi la place des ancêtres, les divinations, le rapport avec la nature. 

 

++ Exposition Le Sel du désert

La Mission du patrimoine de Saint-Nazaire organise une exposition autour des œuvres (textes, dessins et photos) d’Odette du Puigaudeau et des croquis et aquarelles de Marion Sénones. A travers le regard sensible de ces deux exploratrices, nous sommes invités dans l’intimité des peuples du pays maure. 

du 1er octobre au 31 décembre (sous réserve) à la Galerie des Franciscains.

©DR

Les Conversations du Théâtre – Mineur non accompagné

 

Cette Conversation est organisée en écho à la pièce de Sonia Chiambretto et Yoann Thommerel, Mineur non accompagné, présentée le 8 octobre à 20h au Théâtre.

Rencontre animée par Sabrina Rouillé.


Sonia Chiambretto, autrice, metteuse en scène et poétesse, est une des voix nouvelles qui marque la littérature contemporaine par l’originalité formelle de son écriture, la force et l’engagement de son propos. Son œuvre pour la scène est attachée à la démarche documentaire. Elle s’est immergée, avec le poète et metteur en scène Yoann Thommerel dans un Centre d’accueil pour mineurs non accompagnés en Normandie. De cette immersion est née la performance Mineur non accompagné, présentée à la scène nationale de Saint-Nazaire mardi 8 octobre. Les deux artistes ont fondé le g.i.g (groupe d’informations sur les ghettos) qui travaille à la croisée de la littérature, des sciences sociales et des arts vivants et plastiques.


Armelle de Guibert est directrice des établissements de l’Association Aurore du département de Loire Atlantique qui compte 10 structures dont 3 particulièrement destinés aux jeunes. Elle a créé et piloté un dispositif d’accompagnement temporaire de jeunes en situation d’exil dans l’attente de l’évaluation de leur minorité d’octobre 2023 à janvier 2024 et ouvert un service pérenne destiné à des mineur·es non accompagné·es ou privé·es temporairement de leur famille orienté·es par l’aide sociale à l’enfance du 44 : ASAE accompagne actuellement 80 jeunes garçons et fille hébergé·es dans des maisons ou appartements partagés dans l’accès à leurs droits à l’emploi au logement et aux soins. Armelle de Guibert est également professeure associée à Sciences Po Rennes et à la Chaire TMAP (Territoires et mutation de l’action publique). Elle est co-responsable avec Roland Janvier du Master « Gouverner les solidarités territoriales » créé sous l’égide de la Grande École des Solidarités.


Julien Long est doctorant en histoire contemporaine et sociologie à l’université de Nantes.
Militant pour la cause des étrangers à Nantes, il participe au collectif MIE (pour la défense des droits des mineur·es isolé·es étranger·es) et au collectif Action Jeunesse Scolarisation à Nantes pour les jeunes étrangers à la rue. Ensemble, ils montent l’école Hors les Murs à Nantes. Depuis 2018, Julien Long travaille sur une thèse en histoire et en sociologie sur les jeunes en migration depuis les années 1990 à Nantes Université, particulièrement sur la recherche-action pour favoriser les liens entre sciences et société et mobiliser les sciences sociales comme levier d’émancipation des populations vulnérables. A ce titre, il collabore avec l’Institut Convergences Migrations au sein d’un projet de recherche sur les MNA en collaboration avec l’Aide sociale à l’enfance en Seine Saint-Denis, MINA 93. Julien Long est également membre du réseau de jeunes chercheurs de l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance.

++ En partenariat avec la librairie L’Oiseau Tempête, Sonia Chiambretto et Yoann Thommerel dédicaceront leurs ouvrages.

Les rendez-vous de la rentrée

Présentation de saison

Bienvenue à la scène nationale pour découvrir la saison 24-25 !
En compagnie d’artistes invités, venez découvrir les spectacles de la saison à venir et les grands rendez-vous artistiques de l’année.
jeudi 12 septembre
à 19h30 RDV
sur le parvis du Théâtre autour de la performance d’Emmanuelle Vo-Dinh,

 

ARCANES Paysages Saint-Nazaire
durée 25 min
à 20h présentation de la saison
dans la salle de spectacle
gratuit sur réservation
à partir du du 3 septembre à 13h

ARCANES Paysages Saint-Nazaire est un voyage chorégraphique convoquant la poésie d’une oeuvre gonflable de l’architecte de l’air Hans-Walter Müller. L’immense bulle transparente permet aux trois interprètes de jouer avec l’air, l’espace et la lumière, accompagnées par la création sonore immersive d’Olyphant.

 

Présentation de la saison 100% famille

L’équipe du Théâtre vous accueille pour vous présenter les spectacles jeune public et les rendez-vous artistiques auxquels vous pourrez assister en famille.

Rejoignez-nous pour un après-midi ludique avec atelier, jeux, goûter
en accès libre
samedi 14 septembre
de 14h30 à 16h30

 

+ Atelier “Gonflé”. La grande bulle
gonflable de l’artiste Hans-Walter Müller, conçue pour Emmanuelle Vo-Dinh et ses interprètes, devient un espace de jeu pour les enfants: un immense tapis qui se gonfle et se dégonfle en quelques minutes.

 

Journées Européennes du Patrimoine

Depuis les loges des artistes jusqu’au plateau de la grande scène en passant par les coulisses, Le Théâtre vous ouvre ses portes pour des visites en compagnie de l’équipe de la scène nationale.

Visites du Théâtre
dimanche 22 septembre
au Théâtre
de 10h à 13h et de 14h à 17h
durée environ 1h30
départ toutes les 30 minutes

Inscription sur place 30 min avant chaque départ dans la limite des places disponibles (jauge limitée).
Pour des raisons de sécurité et d’accessibilité, les visites sont réservées aux personnes valides à partir de 10 ans non sujettes au vertige.

 

Visites du Cinéma
dimanche 22 septembre
au Cinéma Jacques Tati
à partir de 10h
gratuit

©Atelier Ter Bekke & Behage

QUEL CIRQUE ! au Cinéma Jacques Tati

QUEL CIRQUE!

La scène nationale de Saint-Nazaire et la Volière sont heureuses de vous présenter un nouveau temps fort de la saison autour du cirque contemporain pour toute la famille. Retrouvez les spectacles, films et ateliers tout au long de la semaine au Théâtre Simone Veil, à la Volière et au Cinéma Jacques Tati. 

 

Sous le plus grand chapiteau du monde – jeudi 5 décembre à 20h30

de Cecil B.De Mille, États-Unis, 1952, VOSTF, 2h33

Avec Charlton Heston, Betty Hutton, Cornel Wide, James Stewart

séance ciné-club : le film sera présenté et commenté

tarifs de 4,5 à 7 €

Mêlant plusieurs histoires qui, toutes, se déroulent dans le même cirque, Sous le plus grand chapiteau du monde est un modèle du cinéma hollywoodien à grand (et beau) spectacle de l’âge d’or. Dans un technicolor étincelant, servi par de grands interprètes, enchaînant les numéros remarquables et s’offrant quelques scènes d’anthologie, c’est également un véritable document sur les cirques monumentaux, réunissant plus de 1500 personnes, qui parcouraient les États-Unis et même le monde.


Histoires de cirque : des Kirikis à Zibilla   – 100 % famille – samedi 7 décembre à 16h (suivi d’un goûter) et dimanche 8 décembre à 11h (précédé d’un petit-déjeuner)

De divers réalisateurs , France, 1907 / 2019, 45 min

tarifs de 4,5 à 7 €

Cette année, c’est un programme de courts métrages original, concocté spécialement pour Quel cirque!, que le Cinéma Jacques Tati propose de faire découvrir aux enfants de tout âge (dès 3 ans) ! Un programme qui survole l’histoire du cinéma, de 1907 à 2019, en regroupant 4 films utilisant différentes techniques d’animation allant du tourner-monter en prise de vue réelle au stop motion en passant par l’animation numérique.

Au programme : des acrobates japonais, les Kirikis, saisis dans les premières années du cinéma ; un éléphant amoureux venant en aide à une baleine emprisonnée dans une cage à roulette ; Gros Pois et Petit Point et leurs drôles de numéros, tête à l’envers ; et enfin une jeune zèbrelle qui, pour récupérer son doudou-lion, va partir à l’aventure jusque dans les coulisses d’un cirque.

 

Grande Marée

100 % famille

proposé par la Ville de Saint-Nazaire et co-organisé avec Le Théâtre, scène nationale, et Les Escales

Fête familiale, conviviale et populaire bien connue des habitants de Saint-Nazaire, annonciatrice d’un été animé sur le front de mer et sur les plages, Grande Marée revient chaque année avec une programmation d’animations et de spectacles gratuits pour toute la famille.

Spectacles en tout genre, pour petits et grands, viennent animer le front de mer et distiller çà et là, poésie et humour. Grande Marée nous invite à la rêverie et au dépaysement cette année encore, au gré des univers portés par les différentes compagnies artistiques programmées.

©David Gallard

Dictionnaire amoureux de l’inutile

François Morel, père, et Valentin Morel, fils, se rejoignent sur scène pour une lecture à deux voix des meilleures pages d’un dictionnaire pas comme les autres.

Le Dictionnaire amoureux de l’inutile est d’abord un livre malicieux écrit à quatre mains par le père et le fils. Acteur, humoriste, essayiste, chanteur, chroniqueur, François Morel s’adjoint l’humour de son fils Valentin pour répertorier ce qui leur semble inutile : les préfaces, la coiffure de Giscard d’Estaing, Strasbourg… Inutile, vraiment ? La notion d’inutilité est si subjective qu’il va de soi qu’elle est ici pur prétexte à jeter un peu de lumière sur l’importance de la légèreté. Quel est le plus utile : l’homme ou la langouste ? La pomme de terre ou le liseron? Les deux humoristes nous disent en substance de ne pas oublier de faire des ricochets, d’écouter la météo marine bien au chaud sous la couette et de nous embrasser en attendant que le feu passe au vert. Ce dictionnaire est une promenade de A à Z dans nos émotions aussi futiles qu’essentielles.

 

©Arnaud Journois

©Giovanni Cittadini Cesi

Teaser Jérémy Blahay

Hansel et Gretel

100 % famille

 

THÉ – MA

 

THÉ-MA (THÉâtre et cinéMA) est un nouveau temps fort à la scène nationale pour mieux tisser les liens entre le grand écran et le plateau.

Si le dialogue entre théâtre et cinéma est régulier au fil des saisons, sous la forme d’échos respectifs, il s’agit là d’observer comment le spectacle vivant regarde le cinéma et vice versa, comment les artistes circulent entre ces deux arts et s’en nourrissent pour créer de nouvelles formes.

 

Adapté d’un des contes les plus célèbres des frères Grimm, le spectacle met en scène Hansel et Gretel qui, cette fois, ne sont plus des enfants mais des personnes âgées dans un conte poétique et cruel, où est interrogé notre rapport aux vieilles personnes.

Nous voilà en pleine crise économique. Hansel et Gretel, magiciens à la retraite, habitent chez leur fils Jacob, dans une caravane échouée à la lisière d’un terrain vague. Les strass des plateaux télé d’antan ont laissé place à la disette et à un quotidien incertain. Jacob, au chômage depuis plus d’un an, ne parvient plus à nourrir sa famille. Un jour, il rencontre Barbara, une belle femme étrange qui ne quitte jamais ses lunettes de soleil. Elle va changer sa vie… Sur l’écran, un film en technicolor déroule l’histoire revisitée de Hansel et Gretel. Sur le plateau, un bric-à-brac manipulé à vue par des musicien·nes et interprètes virtuoses assure bruitages et doublages. Un spectacle où théâtre, cinéma et musique rivalisent de créativité et de poésie.

 

©La Cordonnerie

 

Teaser Jérémy Blahay

Lectures en partage

« Que la littérature soit occasion de rencontres et de partage, nous n’en doutons pas. Auteur, lecteurs dans la ville le met en œuvre depuis longtemps en recevant des auteurs et des autrices à Saint-Nazaire. Vous avez été nombreuses et nombreux à soutenir notre initiative, à assister à ces rencontres et nous en sommes à la fois fiers et heureux.

Il s’agit d’offrir à qui le souhaite un temps de lecture en public, durant lequel chacune et chacun viendra lire quelques pages du livre de son choix.
Chaque lecteur / lectrice dispose de cinq minutes maximum pour lire en public un extrait d’une œuvre littéraire qu’il ou elle aura choisi (roman, théâtre, poésie). Il s’agit de lire, les commentaires sont facultatifs et sont compris dans les cinq minutes allouées. On entre et on sort quand on veut. On vient lire, bien sûr, mais aussi seulement écouter. Il faut un public à tous ces lecteurs. » L’Écrit parle.

La journée se clôturera avec une lecture faite par une comédienne ou un comédien de 20h à 21h.

 

+ inscriptions : lecturesenpartage@gmail.com

ou par téléphone au 02 40 66 63 20

En partenariat avec la librairie-bouquinerie Les idées larges

Les Conversations du Théâtre – Les femmes aussi sont du voyage

En écho au spectacle de Mamadou Sall, Sounou Thiossane autour des travaux de l’ethnologue et exploratrice nazairienne Odette du Puigaudeau, nous accueillerons Caroline Riegel, grande voyageuse, conférencière et autrice, ainsi que Lucie Azema, voyageuse au long cours, journaliste et autrice féministe.

Rencontre animée par Sabrina Rouillé.

 

Caroline Riegel est ingénieure en constructions hydrauliques et membre de la Société des explorateurs français. Elle a notamment parcouru l’Asie à dos d’âne, à dos de chameau ou à vélo, seule, pendant deux ans. Elle a réalisé le film multiprimé Semeuses de joie, né de sa rencontre avec onze nonnes bouddhistes du Zanskar en Himalaya.

Caroline Riegel est l’autrice de l’ouvrage Une histoire des grandes exploratrices*, dans lequel elle revisite l’histoire de l’exploration et des grandes expéditions à travers des visages exclusivement féminins : Anita Conti, Jane Goodall, Ella Maillart, Gertrude Bell, Katia Krafft etc.Toutes ont dépassé les frontières, y compris celles que la société de leur époque imposait aux femmes.

Voyageuse au long cours, Lucie Azema a vécu au Liban, en Inde, en Iran et en Turquie. Elle est notamment l’autrice du livre Les femmes aussi sont du voyage*, un manifeste féministe pour larguer les amarres. Quand la femme part, elle s’affranchit. Rappelant les récits de célèbres exploratrices comme Ella Maillard, Alexandra David-Néel, Annemarie Schwarzenbach ou Anita Conti, Lucie Azema, en revenant aussi sur ses propres expériences, questionne la vision masculine de l’aventure et des récits de voyage.

 

En partenariat avec la librairie L’Oiseau tempête

*Une histoire des grandes exploratrices, Caroline Riegel, Glénat, 2023

*Les femmes aussi sont du voyage, Lucie Azéma, Flammarion, 2021 (en poche éditions Points, 2022)

Nous avons besoin d’un ailleurs qui n’existe pas, Lucie Azema,éditions Allary, 2024

Merci à Lucie Azéma de nous autoriser à intituler cette conversation du titre de son livre.

 

 

© Emmanuel Armand
© Nadège Abadie © Flammarion

Les yeux de Lousanouch

100 % famille

Les yeux de Lousanouch création 2024 pour l’Atlas Cinéma – en coréalisation avec la Ville de Saint-Nazaire

Sur les murs de la ville, des images se déploient pour conter le récit intime de Lousanouch, rescapée du génocide arménien de 1915 et exilée en France. Accompagnée d’un récit sonore au casque, l’histoire de cette migration nous plonge dans un spectacle immersif total.

La voix d’un oiseau, celle d’une vieille grue cendrée, résonne dans les rues de la ville qui s’endort. Elle interpelle les derniers passants et les invite à la suivre. Sur la façade d’un immeuble, elle déploie de ses ailes les pages de son atlas géant. À l’intérieur, la vie de Lousanouch, une enfant arménienne, se dessine sur des cartes.

Depuis l’Empire Ottoman où elle survit au génocide en 1915 et jusqu’à son arrivée en France en 1935, on la voit grandir en traversant le tourbillon de l’Histoire et la folie des hommes. À la croisée du documentaire et du livre illustré, ce spectacle immersif fait appel aux outils numériques et aux techniques artisanales du cinéma d’animation pour tourner les pages du grand livre de l’exil.

 

©Josuah Beliah

Teaser Jérémy Blahay