Espièglerie


Représentations scolaires au Théâtre
• mardi 28 avril à 14h
• mercredi 29 avril à 10h


Jamie Adkins en clown drôle et attachant, nous livre ses performances gauches d’équilibriste et célèbre avec finesse l’art de la comédie.

Dans la grande tradition des spectacles de clown, le jongleur et acrobate de renommée internationale, Jamie Adkins, nous promet un spectacle émouvant de sincérité et d’adresse. Espièglerie nous fait partager l’amitié entre un clown en pleine crise existentielle et une tubiste pétillante. Telle un joyeux petit lutin, elle cherche à lui redonner foi en ses tours… Peu à peu, le clown se réveille et reprend des couleurs ! Il quitte ses vêtements gris et reprend goût à la vie. Espièglerie défie la gravité et
nous révèle que l’art de la persévérance a autant de valeur que le succès lui-même… Un moment plein d’humour et de poésie !

P.A.N.G !

P.A.N.G! le pas de côté dans la saison du Théâtre, est une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Cette nouvelle édition au Théâtre Simone Veil et au Cinéma Jacques Tati, est consacrée à Yoann Bourgeois. Ce circassien, acrobate et chorégraphe, accueilli la saison passée avec Celui qui tombe, est de retour pour une soirée placée sous le signe de la performance, de la poésie et du sensible. Son travail, autour des notions d’équilibre, de points de suspensions et de chûtes, nous promet bien des surprises…

Une soirée composée en deux temps, avec PROLOGUE, déambulation dans tous les espaces du Théâtre pour découvrir une suite de trois performances, et MINUIT,
son spectacle sur le grand plateau. En bonus ! Découvrez le film de Yoann Bourgeois Les Grands Fantômes au Cinéma Jacques Tati.

 

PROLOGUE
performances
nouveau cirque

Ophélie

Une danseuse, un aquarium, une machinerie, un lit et de multiples liens qui mettent en mouvement son corps. Tantôt sirène, tantôt femme fantomatique, cette
figure fictive d’Ophélie nous raconte son histoire à travers son corps, vivant ou inerte. Une image d’un essor poétique extraordinaire.

Fugue balles

Une danse avec trois balles, une écriture de jonglage simple et lisible pour donner à voir de la musique. Yoann Bourgeois manipule ses balles de jonglage tel un musicien qui compose son oeuvre, sous nos yeux.

Huragan

Pour résister à la force centrifuge, un corps n’a pas d’autres perspectives que de retrouver son équilibre en étant penché. Une danseuse et une chaise, pour ce solo d’équilibre fascinant, construit à partir de ce paradoxe élémentaire.

 

 

 

P.A.N.G !

P.A.N.G! le pas de côté dans la saison du Théâtre, est une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Cette nouvelle édition au Théâtre Simone Veil et au Cinéma Jacques Tati, est consacrée à Yoann Bourgeois. Ce circassien, acrobate et chorégraphe, accueilli la saison passée avec Celui qui tombe, est de retour pour une soirée placée sous le signe de la performance, de la poésie et du sensible. Son travail, autour des notions d’équilibre, de points de suspensions et de chûtes, nous promet bien des surprises…

Une soirée composée en deux temps, avec PROLOGUE, déambulation dans tous les espaces du Théâtre pour découvrir une suite de trois performances, et MINUIT,
son spectacle sur le grand plateau. En bonus ! Découvrez le film de Yoann Bourgeois Les Grands Fantômes au Cinéma Jacques Tati.

 

MINUIT

Tentatives d’approches d’un point de suspension
nouveau cirque

Minuit est un programme composé à partir de Fugue/ Trampoline, Fugue/Table, Culbuto, Chaise Wakouwa sur une musique originale, composée et jouée en direct par la harpiste Laure Brisa. Ce projet se réinvente dans chacun des théâtres qu’il visite, à la mesure singulière de ces lieux. Yoann Bourgeois y intègre, construit, déconstruit et reconstruit des dispositifs qui permettent d’amplifier les rapports de force entre les structures, les agencements et les acrobates. De ces corps à corps entre dispositifs et individus se dessinent des luttes qui nous renvoient tous à des souvenirs, des histoires, des situations vécues… Les dispositifs mobiles, ont en commun qu’ils rendent perceptibles un point de suspension. Le “point de suspension” est une expression de jongleur, pour expliquer ce moment furtif où l’objet lancé en l’air atteint le sommet de la parabole, juste avant de chuter. En quête éternelle de ce point, Yoann Bourgeois nous fait percevoir sa recherche du présent absolu.

“Lorsque l’envol d’un corps atteint son apogée et lorsque la chute n’a pas encore débuté. Instant de tous les possibles.”
Yoann Bourgeois

 

La Chute des anges

Une écriture puissante et un univers visuel fort, pour un spectacle d’une rare poésie. La Chute des anges nous invite à réfléchir sur le comportement de l’Homme, dans un monde où la technologie règne en maîtresse et où la nature n’a plus sa place. À la croisée de la danse, du théâtre et du cirque, ce spectacle est un récit futuriste. Dans un univers cinématographique en noir et blanc, la metteure en scène Raphaëlle Boitel, évoque un monde victime de la sur-technologie qui nous dépasse et finit progressivement par abandonner la nature. Le plateau en clair-obscur est occupé par sept interprètes, tantôt anges déchus tantôt humains, qui tentent de s’évader. Le ton tragi-comique de La Chute des anges veut nous porter vers une réflexion globale et être un réel vecteur d’émotions. Car, à l’image de ces personnages qui veulent changer le monde, elle nous rappelle qu’il nous faudra de la force pour affronter les choses.
Et si rien n’était irrévocable ?

 

une sélection UIA

Smashed

Smashed est à la croisée du cirque, du théâtre et de la performance. Inspiré du travail de la danseuse Pina Bausch, il fait se succéder une série de saynètes
sensationnelles, au style très cinématographique, jouées par une joyeuse équipe de jongleurs londoniens. Il y est question de nostalgie, d’amours perdus, de conflits et des très ennuyeux tea-time anglais… Sur scène, des chaises côte à côte, une centaine de pommes au sol et neufs jongleurs virevoltants. Dans Smashed, la manipulation du fruit défendu est le leitmotiv qui unit et disperse ces jongleurs et jongleuses. Chacun exécute sa parade dans une esthétique des années quarante, sur des musiques allant de la country romantique à Jean-Sébastien Bach. Les fruits tournoient et volent dans les airs, dans un mélange sensationnel de danse et de jonglage.

Rendez-vous au Théâtre pour une tea-party que vous n’êtes pas prêts d’oublier!

l’Oiseau-Lignes

création 2019

Entre sculpture et chorégraphie, Chloé Moglia réinvente l’art de la suspension dans cette création, qui se joue des lois de l’apesanteur.
Faire une anagramme, c’est réinventer un fond à partir d’une forme qui est première. Ainsi fait Chloé Moglia, prenant le vide à bras le corps. Trapéziste de formation, elle s’émancipe d’un art du spectaculaire, de la figure imposée, pour se donner une ligne claire, se placer en suspens au-dessus du vide. À l’affût du mouvement, elle nous ouvre un espace à partager, un instant pour rêver. Suspendus à ses gestes, on se déleste de ce qui encombre et pèse. Poème sonore et graphique à quatre mains, dans un environnement musical joué en live par Marielle Chatain, l’Oiseau-Lignes compose et recompose une grammaire poétique. Cette opération malicieuse fait bouger les lignes et nous suggère de douter de ces évidentes oppositions entre le lourd et le léger, la surface et le trait, le haut et le bas. C’est mettre l’être à la renverse et voir le monde autrement.

“Être ensemble à la recherche du réel, dans un temps suspendu qui nous fait exister, comme une bulle qui s’ouvre.”
Chloé Moglia

 

Monstro

création 2019

Dans une forêt de mâts chinois, composée de caoutchouc et d’acier, sept individus virtuoses évoluent pour composer une communauté solidaire.
Dans un environnement rigide et organique, les sept circassiens, venus de six pays d’Europe, jouent la carte du collectif. Ils explorent, sans relâche, tous les potentiels de ces mâts – la verticalité, l’horizontalité et les espaces qu’ils fabriquent – sources d’un imaginaire sans limite. Alors que le mât chinois reste le plus souvent une discipline qui s’exerce en solo, ils interrogent, avec ce spectacle, les notions de solidarité et d’entraide. Monstro questionne nos relations humaines et interroge les monstres absurdes, émouvants ou poétiques que nous sommes tous.

“ Faire ensemble : un sujet universel dont nous nous sommes emparés pour questionner les relations humaines et nos dispositions à l’altruisme et au courage, à l’individualisme et à la lâcheté, à la peur. Sept individus, comme une représentation microcosmique d’une famille, d’une entreprise, d’un clan, d’une communauté, d’une cité, miroir d’une organisation humaine. Le défi d’une création collective nous a forcé à confronter nos points de vue hétéroclites et à nous accorder pour trouver une voie /voix collective, collégiale, horizontale, sans chef de fil. Monstro est le reflet de cette expérience collective, du travail et de la vie ensemble.”
Collectif Sous le Manteau

une sélection CCP