Promenade des eaux secrètes

Lorsque Nathalie Pernette, chorégraphe associée au Théâtre a annoncé qu’elle commençait un nouveau cycle de création autour de l’eau, nous avons eu très envie de vous faire découvrir ce que cette thématique pouvait trouver comme écho, ici, à Saint-Nazaire. Naturellement notre premier guide à travers ces eaux secrètes a été Emmanuel Mary de la mission Patrimoine de la Ville. Mais très vite, l’arrivée d’un nouvel artiste associé, le metteur en scène Laurent Fréchuret et son amour des textes poétiques est venu enrichir un peu plus encore cette promenade. Elle sera donc à la fois savante et poétique, ponctuée de lectures chorales, ou à une voix, réalisées par un groupe d’adhérents de l’Association du Théâtre. Ces derniers auront répété en amont avec Laurent Fréchuret, qui bien sûr est lui aussi du voyage !


« Le nom de « Saint-Nazaire » fait écho à des images de gigantisme. Gigantisme de l’estuaire, des chantiers, du port. Le voyageur y découvre, souvent surpris, un horizon atlantique qui tient toutes ses promesses : front de mer, falaises, plages, phares proches ou lointains. Cette ville, qui est une presqu’île, est bien construite sur des eaux majeures, fluviale et océane.

Pourtant, elle ouvre aussi vers d’autres eaux. Aujourd’hui méconnues voire ignorées elles furent source d’une vie rurale intense. Ruisseaux, canaux ou simples « trous d’eau », elles façonnent une autre Saint-Nazaire. Celle de « l’indivision de la Grande Brière Mottiére » qui depuis des siècles par édit ducal, royal ou présidentiel fait de chaque habitant un co-propriétaire qui souvent s’ignore.

Nous vous invitons à une découverte ou re-découverte de ces eaux secrètes. Un port de Brière, une mare, un étang creusé pour les besoins de l’eau potable mais façonné comme un lac de jardin anglais…Nos pas nous conduirons à la découverte d’un ruisselet libre, ni de Loire ou de Vilaine, qui s’enhardit seul à courir vers l’océan. Fleuve « pour rire » ? Pas si sûr. Arrivés sur la plage il nous restera à imaginer, au large, un autre secret de la géographie des eaux. Considérable celui-là …Un canyon sous-marin géant plongeant de la plateforme continentale vers les profondeurs océanes…De facétieux géographes – ou bien sérieux, choisissant ce nom de par le face à face avec la ville – l’ont nommé « Canyon de Saint-Nazaire ».

C’est bien là son nom officiel sur toutes les cartes des fonds marins dans le monde, dites barymétriques. « Saint-Nazaire Canyon » …

Et si l’Atlantide commençait au fond du jardin ? »

Emmanuel Mary, mission Patrimoine à la Ville de Saint-Nazaire

 en partenariat avec la mission patrimoine de la Ville de Saint-Nazaire

La Nuit du Cirque


La Nuit du Cirque 
du 12 au 15 novembre
 

Le Théâtre, scène nationale en collaboration avec Fred Deb’, chorégraphe aérienne implantée à Saint-Nazaire s’associent pour fêter le cirque avec une programmation de spectacles, de films et d’ateliers.

La Nuit du cirque est un évènement national imaginé par Territoires de cirque avec le soutien du Ministère de la Culture.


Au programme :

 

Notes On A Circus de Jonas Mekas 
et Les Ailes du désir de Wim Wenders 
films
jeudi 12 novembre à 20h30 
au Cinéma Jacques Tati
durée 2h12
tarif cinéma

 

 

 

 

 

 

 

 

Lignes de Soi
Fred Deb’
vendredi 13 novembre à 19h 
au Théâtre Simone Veil
durée 30 mn 
gratuit sur réservation

 

 

 

 

 

 

 

Centaures, quand nous étions enfants 
Fabrice Melquiot – Théâtre du Centaure 
vendredi 13 et samedi 14 novembre à 20h
la représentation du 14 novembre est en audiodescription pour les spectateurs non-voyants ou malvoyants

durée 50 mn
à partir de 10 ans
tarif B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n’ai pas encore de mots pour ça  
carte blanche à une artiste de cirque originaire de Saint-Nazaire
Noémie Deumié 
samedi 14 novembre à 19h
au Théâtre Simone Veil 
durée 15 mn
gratuit sur réservation

Yoyo de Pierre Étaix 
film
samedi 14 novembre à 16h30
et dimanche 15 novembre à 14h30 
au Cinéma Jacques Tati
durée 1h30
à partir de 6 ans
tarif cinéma

 

 

 

 

 

 

 

 

Ateliers cirque et disciplines aériennes
proposés par Fred Deb’ et son équipe
du 12 au 15 novembre

Sieste musicale

La saison passée, les musiciens Erwan Martinerie et François Robin ont mené tout au long de l’année des ateliers de collectes de musiques, de chansons et de voix, pour un projet de création de sieste musicale à partir de tous ces matériaux. Ils ont mené ces collectes auprès de personnes allophones et de bénévoles qui leur apprennent la langue française, au Petit Caporal ou à la Maison de Quartier. Comme l’émotion de la musique se moque des frontières et des langues, les deux musiciens leur ont d’abord fait écouter leurs univers et leur cultures musicales issues aussi bien de la musique classique, que des musiques traditionnelles ou encore de la pop, en jouant pour eux en direct, une sieste musicale de leur composition.
À partir de cela, apprenants et bénévoles, ont pu partager les musiques qui leur tenaient à cœur, qui faisaient partie de leur histoire intime afin que François Robin et Erwan Martinerie, par un montage et un mixage à la fois acoustique et électro, restituent au public une nouvelle sieste musicale. C’est ce voyage immobile et musical qu’ils nous proposent aujourd’hui de partager avec eux.