Les gros patinent bien


Les gros patinent bien, Molière du meilleur spectacle 2022 du Théâtre public, est un cabaret de carton hilarant, un moment de théâtre vivifiant et inventif pour toute la famille. 

Au carrefour de l’épopée ancienne et du cabaret de carton, Les gros patinent bien invite à un voyage imaginaire des fjords jusqu’à la sierra, des Pays du Nord à l’Espagne, en passant par la Grande-Bretagne et la France par tous les moyens de transport ou presque. Et dans cette épopée joyeuse où il voyage, Olivier Martin-Salvan reste assis sur sa chaise. Car tout le sel de l’histoire, l’action, les lieux, sont racontés au feutre noir sur des bouts de carton servant aussi de décors et de costumes, par son complice Pierre Guillois.

Après Bigre, Molière de la Comédie 2017, Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan ont écrit l’absurde voyage d’un homme qui ne bouge pas mais qui pourtant traverse l’Europe et sans doute fera le tour du monde grâce à son complice, qui, tout maigre qu’il est, fait défiler derrière lui les paysages, personnages et éléments rencontrés le long de la route. Le duo offre une pièce de théâtre vivifiante et drôle, inclassable et inventive sous la forme d’aventures trépidantes qui réunissent tous les publics.

© Fabienne Rappeneau

 

Stella Maris


Stella Maris est un spectacle paysage au cœur du vivant, une rêverie sonore autour d’une étendue d’eau par la compagnie nantaise Digital Samovar.

Sur un petit bout de terre au milieu des eaux, vivent un homme et une femme. Elle parle grenouille,  montre dès qu’elle peut le soleil à ses orteils et aime plonger sa tête dans la rivière. Il préfère converser avec les oiseaux, sentir la caresse du vent, décrocher la lune. Ils sont des passeurs au cœur du vivant.

Stella Maris, « étoile de mer » en latin, est une expérience immersive et englobante où les petits spectateurs et leurs parents sont invités à s’immerger pleinement dans un univers aquatique et onirique pour révéler et cultiver le lien d’attraction, d’appartenance et d’émotion que chacun d’entre nous entretient avec la nature. Dans ce cocon de douceur magnifié par une scénographie « textile » avec des éclairages délicats et des objets connectés, le public plonge dans une nuit de rêve.

La compagnie nantaise Digital Samovar propose une expérience sensible, poétique et délicate à vivre en famille.

©Leo Favreau

 

Lectures en partage


« Que la littérature soit une occasion de rencontres et de partage, nous n’en doutons pas. Auteurs, lecteurs dans la ville le met en œuvre depuis longtemps en recevant des auteurs et auteures à Saint-Nazaire. Vous avez été nombreuses, nombreux, à soutenir notre initiative, à assister à ces rencontres et nous en sommes à la fois fiers et heureux.

Il s’agit d’offrir à qui le souhaite (et nous espérons être les plus nombreux possible) un temps de lecture en public, durant lequel chacun et chacune viendra lire quelques pages du livre de son choix.
Chaque lecteur et lectrice dispose de cinq minutes maximum pour lire en public un extrait d’une œuvre littéraire qu’il/elle aura choisi (roman, théâtre, poésie). Il s’agit de lire, les commentaires sont facultatifs et sont compris dans les cinq minutes allouées. On entre et on sort quand on veut. On vient lire bien sûr, mais aussi seulement écouter. Il faut un public à tous ces lecteurs. » L’Écrit parle

La journée se clôturera par une lecture proposée par une comédienne ou un comédien, de 21h à 22h.

En partenariat avec la librairie-bouquinerie Les idées larges

Inscriptions : lecturesenpartage@gmail.com ou par téléphone au 02 40 66 63 20 jusqu’au 20 décembre 2022.

Ambra Senatore


« Nous sommes faits de mémoires et de désirs, de passé et de projection future. Alors comment rencontrer l’Autre, dont le passé et le présent sont éloignés du nôtre ? » Ambra Senatore

Douze personnes se rencontrent et entrent en relation. Ensemble, dans une exploration de l’espace et des relations, ils se posent, en mouvement, des questions de notre temps : qu’est-ce qui fait société ? Comment accueillir l’Autre ? Quelles identités se définissent, ou se redéfinissent dans la rencontre ? De ce rapport entre l’individuel et le collectif, Ambra Senatore dresse avec finesse le portrait de notre humanité et de ses travers. Obstination, doute, inconstance, mais aussi tendresse, attention, gaieté : tout y est observé à la loupe. Il naîtra peut-être de ces rencontres une ode au simple bonheur d’être ensemble. Un bonheur peut-être utopique, peut être impermanent, mais si nécessaire. 

Ambra Senatore est directrice du Centre Chorégraphique National de Nantes. La chorégraphe et performeuse italienne travaille une danse proche de l’humain qui s’inspire de la vie et des détails puisés dans la réalité. Les créations d’Ambra Senatore tissent un lien fort avec la photographie et le cinéma, dans un rapport très direct avec le public, une proximité essentielle avec le spectateur. 

© Bastien Capela

création 2023, à la suite d’une résidence au Théâtre de Saint-Nazaire du 9 au 13 janvier.

Dans le cadre du Festival de danse Trajectoires organisé dans la métropole nantaise et à Saint-Nazaire du 11 au 22 janvier 2023.

++ Soirée à tout à l’heure ! un spectacle pour les parents/un atelier pour les enfants (atelier danse) de 6 à 10 ans (tarif 5€ par enfant) à 20h. Réserver