Je n’ai pas encore de mots pour ça

Dans le cadre de  La Nuit du Cirque

 

Noémie Deumié est une jeune artiste de la scène circassienne contemporaine, nouvellement diplômée du Centre Nationale des Arts du Cirque (CNAC), nazairienne d’origine, elle a débuté son apprentissage auprès de Fred Deb’.

La Nuit du Cirque est aussi l’occasion de donner de la visibilité à la création des artistes du territoire et de créer des synergies.

« Je suis un oignon qui s’épluche 
Je suis une vieille femme qui s’effeuille 
Je suis une boule à facettes qui s’écaille 
Je suis tout ça et rien à la fois 

Ce numéro naît d’une envie de travailler sur les différentes facettes de l’identité et les couches sociales. Partant de ma nécessité de retirer ma propre armure, ainsi que d’une passion pour le cinéma et des fantasmes de quick-change, je souhaitais m’amuser avec les masques, les différentes capes que nous pouvons arborer. Déconstruire. Une métamorphose, un effeuillage pour arriver à l’essentiel, revenir au corps, à la chair, au rien. Ces principes garderont une grande place dans cette nouvelle forme. Sur scène, j’aime retrouver le public et partager avec lui des mises à nu. J’espère pouvoir toucher en lui des sentiments de similitude, une indentification. Il n’y aura pas de super-femme de cirque, pas de feu d’artifice. J’entends aborder la virtuosité non pas comme une performance mise en scène et en avant mais plutôt comme une fulgurance, un événement qui passe, presque comme un dérapage. 

Je me mets dans des situations performatives, d’endurance ou de résistance qui m’amènent des fragilités, des déséquilibres et des peurs. Réelles, qu’il me plaît à partager. Jouer entre l’induit et l’immédiat, l’écrit et le moment présent. Prendre des chemins alambiqués pour effectuer des trajets simples, jouer sur la distorsion du temps et du mouvement sont des concepts qui m’intéressent et que je veux creuser. 

Jouer les différentes étapes de décomposition comme des actes, des scènes de cinéma. Naissance vie mort, réveil fête sommeil, acte 1 acte 2 acte 3. » 

Noémie Deumié 

 

En Marge !

En Marge ! est un spectacle de théâtre atmosphérique à vivre comme une expérience.

Cette pièce, nourrie par le roman de Hermann Hesse Le Loup des steppes, n’en est ni une adaptation, ni une transposition. L’empreinte qu’elle a laissé chez le metteur en scène l’a conduit à écrire cette fable, proche de l’autofiction. En Marge ! expose la complexité de trouver sa place et de définir son identité et sa relation à l’Autre, dans un monde en perpétuel mouvement. Dans un jeu de doubles permanents, entre les comédiens, peut-être aussi entre le plateau et la salle, cette pièce interroge le regard porté sur nous-même et sur les autres. Chacun, tour à tour, et par effet miroir, observe ses états d’âme et sa conscience. Portés par une mise en scène pop et colorée, accompagnée de vidéoprojections permanentes qui renforcent ce va et vient entre fiction et réalité documentaire, les trois comédiens au plateau réussissent à chambouler nos convictions et à nous questionner sur le sens profond de notre vie. En Marge ! ouvre notre imaginaire sur une multitude de questionnements intimes mais aussi sociétaux.

“Alors Harry,
 que les choses soient bien claires à présent,
 une bonne fois pour toutes :
 les phrases pathétiques,
 la morbidité
 c’est terminé !
Alors oui, il faut en finir avec la désolation.
Et le seul moyen d’y parvenir est sans aucun doute de réinventer nos modes de vie.”
 

À chacun de nous de s’en emparer !

L’oiseau Migrateur


représentations scolaires
lundi 23 novembre à 10h et 14h
mardi 24 novembre à 10h et 14h
mercredi 25 novembre à 10h


L’Oiseau migrateur est l’histoire vraie d’une amitié inattendue, entre un enfant et un petit oiseau.

Inspiré de l’histoire personnelle du comédien et dessinateur Hervé Walbecq – qui, enfant, a recueilli un jeune verdier – ce spectacle nous plonge dans un récit poétique et délicat, fait de dessins à la craie, de grands cubes d’ardoises, d’éponges aux bruits mouillés, de seaux d’eau et de balades champêtres. Ce récit, est aussi l’histoire de la rencontre entre Hervé Walbecq et la comédienne Marie-Aude Thiel. Ces deux pétillants acolytes nous dessinent une aventure sensible au cœur de la nature. Dans un univers onirique et presque sans paroles, l’Oiseau migrateur invite petits et grands à la migration, du connu vers l’inconnu, du réel vers l’imaginaire, comme une rêverie éveillée. Un moment suspendu de théâtre, qui donne l’envie d’apprendre, de se questionner et surtout, d’être attentif au monde qui nous entoure.

 

Petit Terrien… entre ici et là


Représentations scolaires
mercredi 4 novembre à 10h
jeudi 5 novembre à 10h et 14h
vendredi 6 novembre à 10h et 14h


Dans ce solo ludique et sensible, une danseuse interroge les lois de la gravité terrestre, en jouant avec des objets culbutos de tous genres. Une aventure d’oscillations, de déplacements, de traversées, pour chercher délicatement l’équilibre, la légèreté, puis l’envol.

L’attraction terrestre qui nous oblige, dès le plus jeune âge, à lutter pour rechercher l’équilibre et nous mettre ensuite en mouvement, est le fil rouge de ce spectacle. « Tout est source de jeu » pour la compagnie Hanoumat qui a puisé sa matière chorégraphique en observant les plus petits : comment apprivoisent-ils la gravité, quels gestes et quelles postures cela génère chez eux ? Quelles sont les sources de leur mobilité ? Passés aux filtres de la poésie chorégraphique, ces observations actives nous replongent en enfance, et construisent une pièce ludique et aérienne. Et si l’équilibre de notre planète dépendait de l‘ensemble de nos équilibres combinés ?


dans le cadre de Voisinages, dispositif soutenu par la Région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques. Ce spectacle est en tournée dans les Pays de la Loire, à Segré, Château-Gontier, Vallet, la Roche-sur-Yon, Nantes, Cholet, Mayenne et Ancenis.
Tout le programme sur
www.culture.paysdelaloire.fr

Lignes de Soi

Dans le cadre de  La Nuit du Cirque

 

La verticalité comme vecteur de quête identitaire, voilà le propos de cette création de la nazairienne Fred Deb’, chorégraphe aérienne et circassienne.  Le drapé aérien, véritable art hybride et poétique, fait la part belle aux rencontres croisées de deux femmes sur ce tissu, qui tissent ensemble leurs lignes de vie. Dans ce spectacle sensible, mélangeant danse, cirque et acrobaties, le tissu devient un partenaire de jeu à part entière. Comme un personnage symbolique omniprésent, il lie et entrave à la fois les voltigeuses en équilibre permanent, entre ciel et terre. 

 

Ruptures

Treize inconnus, sept trajectoires de vie, un aéroport, puis un squat, un centre d’accueil et une chambre d’hôtel, pour ce récit choral. Ruptures raconte des histoires d’amour qui s’achèvent, des tristesses partagées, des questionnements sur l’exil et interroge aussi – avec humour et tendresse – l’universalité de nos relations.

« Ça commence et se termine comme une comédie musicale hollywoodienne et, entre les deux, les destins de douze personnages basculent. Éparpillés à différents endroits, mais paraissant étrangement reliés, en l’espace d’une journée, six couples se retrouvent à l’endroit de la rupture. »
Sonia Ristic

« À travers leurs histoires conjugales qui s’achèvent, en partant, fuyant, se croisant au détour d’un hall d’aéroport, d’un squat ou d’une chambre d’hôtel, ils rompent aussi avec le monde d’hier. »
Sedef Ecer

dans le cadre de Voisinages, dispositif soutenu par la Région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques. Ce spectacle est en tournée dans les Pays de la Loire, à Ancenis, Châteaubriant, Saint-Barthélemy d’Anjou et au Mans. Tout le programme sur www.culture.paysdelaloire.fr

Centaures, quand nous étions enfants

Dans le cadre de  La Nuit du Cirque


La représentation du samedi 14 novembre à 20h est proposée en audiodescription pour les spectateurs non-voyants ou malvoyants


Un conte amoureux, qui nous mène vers cette terre d’enfance, là où les rêves nous forgent et nous guident. Suivons les Centaures, ils existent si l’on y croit. 

Centaures, quand nous étions enfants est un long poème qui raconte l’histoire de Camille et Manolo, fondateurs du Théâtre du Centaure, compagnie de théâtre équestre, établie à Marseille. De leur utopie d’une existence en symbiose entre hommes et chevaux, l’auteur et metteur en scène Fabrice Melquiot tisse une pièce onirique, où s’entremêlent récits autobiographiques et rêveries mythologiques sur l’enfance. La présence inédite des chevaux sur scène, mêlée aux dispositifs vidéo et photographiques, nourrit l’atmosphère magique et irréelle de la pièce. La fusion des corps humains et des animaux est parfaite et fait naître, sous nos yeux, des créatures chimériques. Oui, les centaures existent ! Ils se nomment Manolo-Idra, mi-homme mi-andalou, et Camille-Gaïa, mi-femme, mi-frison. Ils nous racontent leur histoire et nous invitent à ne jamais renoncer à nos rêves d’enfants.  

 

Jeanne Added

Changer d’échelle, déplacer le regard, renouveler l’écoute…

Both Sides est à la fois une performance sensorielle et un concert intimiste. La chanteuse, doublement récompensée aux Victoires de la musique 2019 dans les catégories « artiste féminine » et « album rock » (pour Radiate), réinvente son répertoire et s’aventure seule, dans de nouvelles dimensions. Pour cette création sous forme de performance en trois tableaux, Jeanne Added bouscule l’espace de la scène, se donnant à voir et à entendre sous un nouveau jour. Elle invite Eric Soyer, scénographe complice du metteur en scène Joël Pommerat, à donner vie à sa vision. Il a conçu pour elle un dispositif immersif quadri-frontal, sorte d’écrin confidentiel, qui révèle son magnétisme si singulier. Une atmosphère idéale pour la voix profonde et mélodique de la chanteuse rémoise. Une expérience inédite, pour elle comme pour le spectateur.

 

spectacle créé à la scène nationale de Niort, Le Moulin du Roc

La Nuit du Cirque


La Nuit du Cirque 
du 12 au 15 novembre
 

Le Théâtre, scène nationale en collaboration avec Fred Deb’, chorégraphe aérienne implantée à Saint-Nazaire s’associent pour fêter le cirque avec une programmation de spectacles, de films et d’ateliers.

La Nuit du cirque est un évènement national imaginé par Territoires de cirque avec le soutien du Ministère de la Culture.


Au programme :

 

Notes On A Circus de Jonas Mekas 
et Les Ailes du désir de Wim Wenders 
films
jeudi 12 novembre à 20h30 
au Cinéma Jacques Tati
durée 2h12
tarif cinéma

 

 

 

 

 

 

 

 

Lignes de Soi
Fred Deb’
vendredi 13 novembre à 19h 
au Théâtre Simone Veil
durée 30 mn 
gratuit sur réservation

 

 

 

 

 

 

 

Centaures, quand nous étions enfants 
Fabrice Melquiot – Théâtre du Centaure 
vendredi 13 et samedi 14 novembre à 20h
la représentation du 14 novembre est en audiodescription pour les spectateurs non-voyants ou malvoyants

durée 50 mn
à partir de 10 ans
tarif B

 

 

 

 

 

Je n’ai pas encore de mots pour ça
carte blanche à une artiste de cirque originaire de Saint-Nazaire
Noémie Deumié 
samedi 14 novembre à 19h
au Théâtre Simone Veil 
durée 15 mn
gratuit sur réservation

 

 

Yoyo de Pierre Étaix 
film
samedi 14 novembre à 16h30
et dimanche 15 novembre à 14h30 
au Cinéma Jacques Tati
durée 1h30
à partir de 6 ans
tarif cinéma

 

 

 

 

 

 

 

 

Ateliers cirque et disciplines aériennes
proposés par Fred Deb’ et son équipe
du 12 au 15 novembre