P.A.N.G !

P.A.N.G ! le pas de côté dans la saison du Théâtre, est une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Cette nouvelle édition au Théâtre Simone Veil et au Cinéma Jacques Tati, est consacrée à Yoann Bourgeois. Ce circassien, acrobate et chorégraphe, accueilli la saison passée avec Celui qui tombe, est de retour pour une soirée placée sous le signe de la performance, de la poésie et du sensible. Son travail, autour des notions d’équilibre, de points de suspensions et de chûtes, nous promet bien des surprises…

Une soirée composée en deux temps, avec PROLOGUE, déambulation dans tous les espaces du Théâtre pour découvrir une suite de trois performances, et MINUIT,
son spectacle sur le grand plateau.
-> Et en plus : en entrée libre sur présentation de son billet ou PASS PANG ! une entrée libre pour le film les Grands Fantômes

 

LES GRANDS FANTÔMES
film

D’après “La Mécanique de l’histoire, une tentative d’approche d’un point de suspension”, exposition vivante au Panthéon. À l’occasion de la 3ème édition de “Monuments en mouvement”, performances artistiques dans dix monuments nationaux, Yoann Bourgeois entre au Panthéon! Fixé au point le plus haut de la coupole, le célèbre pendule de Foucault sert de support au travail du chorégraphe sur le mouvement et l’équilibre. Autour de quatre agrès spectaculaires, trampoline, plateau tournant ou en équilibre précaire, installés dans le monument, les danseurs-acrobates, le pendule de Foucault et le public, sont les acteurs d’un spectacle déambulatoire inédit.

Le film a remporté le prix “Meilleure performance live” au San Francisco Dance Film Festival

P.A.N.G !

P.A.N.G! le pas de côté dans la saison du Théâtre, est une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Cette nouvelle édition au Théâtre Simone Veil et au Cinéma Jacques Tati, est consacrée à Yoann Bourgeois. Ce circassien, acrobate et chorégraphe, accueilli la saison passée avec Celui qui tombe, est de retour pour une soirée placée sous le signe de la performance, de la poésie et du sensible. Son travail, autour des notions d’équilibre, de points de suspensions et de chûtes, nous promet bien des surprises…

Une soirée composée en deux temps, avec PROLOGUE, déambulation dans tous les espaces du Théâtre pour découvrir une suite de trois performances, et MINUIT,
son spectacle sur le grand plateau. En bonus ! Découvrez le film de Yoann Bourgeois Les Grands Fantômes au Cinéma Jacques Tati.

 

PROLOGUE
performances
nouveau cirque

Ophélie

Une danseuse, un aquarium, une machinerie, un lit et de multiples liens qui mettent en mouvement son corps. Tantôt sirène, tantôt femme fantomatique, cette
figure fictive d’Ophélie nous raconte son histoire à travers son corps, vivant ou inerte. Une image d’un essor poétique extraordinaire.

Fugue balles

Une danse avec trois balles, une écriture de jonglage simple et lisible pour donner à voir de la musique. Yoann Bourgeois manipule ses balles de jonglage tel un musicien qui compose son oeuvre, sous nos yeux.

Huragan

Pour résister à la force centrifuge, un corps n’a pas d’autres perspectives que de retrouver son équilibre en étant penché. Une danseuse et une chaise, pour ce solo d’équilibre fascinant, construit à partir de ce paradoxe élémentaire.

 

 

 

P.A.N.G !

P.A.N.G! le pas de côté dans la saison du Théâtre, est une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur. Cette nouvelle édition au Théâtre Simone Veil et au Cinéma Jacques Tati, est consacrée à Yoann Bourgeois. Ce circassien, acrobate et chorégraphe, accueilli la saison passée avec Celui qui tombe, est de retour pour une soirée placée sous le signe de la performance, de la poésie et du sensible. Son travail, autour des notions d’équilibre, de points de suspensions et de chûtes, nous promet bien des surprises…

Une soirée composée en deux temps, avec PROLOGUE, déambulation dans tous les espaces du Théâtre pour découvrir une suite de trois performances, et MINUIT,
son spectacle sur le grand plateau. En bonus ! Découvrez le film de Yoann Bourgeois Les Grands Fantômes au Cinéma Jacques Tati.

 

MINUIT

Tentatives d’approches d’un point de suspension
nouveau cirque

Minuit est un programme composé à partir de Fugue/ Trampoline, Fugue/Table, Culbuto, Chaise Wakouwa sur une musique originale, composée et jouée en direct par la harpiste Laure Brisa. Ce projet se réinvente dans chacun des théâtres qu’il visite, à la mesure singulière de ces lieux. Yoann Bourgeois y intègre, construit, déconstruit et reconstruit des dispositifs qui permettent d’amplifier les rapports de force entre les structures, les agencements et les acrobates. De ces corps à corps entre dispositifs et individus se dessinent des luttes qui nous renvoient tous à des souvenirs, des histoires, des situations vécues… Les dispositifs mobiles, ont en commun qu’ils rendent perceptibles un point de suspension. Le “point de suspension” est une expression de jongleur, pour expliquer ce moment furtif où l’objet lancé en l’air atteint le sommet de la parabole, juste avant de chuter. En quête éternelle de ce point, Yoann Bourgeois nous fait percevoir sa recherche du présent absolu.

“Lorsque l’envol d’un corps atteint son apogée et lorsque la chute n’a pas encore débuté. Instant de tous les possibles.”
Yoann Bourgeois

 

Eugenio

Dans le cadre de SAUT-DE-MOUTON !


Représentations scolaires au Théâtre

•  jeudi 19 décembre à 10h et 14h


Eugenio, un célèbre clown de cirque perd subitement son irrésistible rire. Ses amis, Bouche-Cousue le Dinosaure, Motus le ventriloque, les deux soeurs siamoises Collé-Monté… vont tout faire pour l’aider à retrouver l’envie de rire!

Adapté du livre de Lorenzo Mattotti et Mariane Cockenpot, Eugenio est un dessin animé réalisé par Jean-Jacques Prunès en 1993. Les musiciens Jen Rival et Nicolas Méheust, connus pour leur duo Nefertiti in the kitchen, sont tombés sous son charme et nous offrent, aujourd’hui, un ciné-concert haut en couleur, qui nous plonge dans l’histoire d’Eugenio le clown. Ce dernier, célèbre, grâce à son rire inimitable, le perd un soir après un spectacle. Craignant de ne plus faire rire personne, il décide de quitter le cirque. La veille de Noël, ses amis, plus loufoques les uns que les autres, lui organisent un spectacle pour l’aider à retrouver son rire et sa joie!

Rejoignez-nous pour un voyage magique et poétique dans l’univers du cirque!

en partenariat avec les Villes de Paimboeuf et de Saint-André-des-Eaux

Journées Européennes du Patrimoine 2019

Côté cour ou jardin? Pourquoi porter du vert sur le plateau porte malheur? Depuis les loges des artistes jusqu’au plateau, le Théâtre vous ouvre ses portes pour des visites en compagnie de l’équipe de la scène nationale et vous explique tout ! Mais le Théâtre, scène nationale c’est aussi un cinéma! Le Cinéma Jacques Tati vous propose une visite de sa salle et sa cabine de projection, pour vous aider à comprendre les techniques de projections.

samedi 21 septembre

Au Cinéma Jacques Tati
de 10h à 12h en continu et présentation de films restaurés tout le week-end

Cette année, les 36ème journées du patrimoine mettent les Arts à l’honneur. L’occasion était trop belle pour ne pas concocter grâce à elles un programme inédit de films restaurés, et autant de chefs d’œuvre. Ce programme, nous l’avons voulu en deux temps :

1/L’intégrale des films de Jean Vigo

S’il existe une autre histoire du cinéma français, elle s’origine sans doute chez ce franc-tireur génial, réalisateur de deux des plus grands films de l’histoire du cinéma, Zéro de conduite et L’Atalante, emporté à 34 ans par la tuberculose.
Nous présentons ses 4 films en 2 séances vendredi 20 septembre, à l’occasion de la restauration numérique sublime qu’ont supervisés la Gaumont et L’Image Retrouvée. Et pour les présenter, nous aurons le plaisir de recevoir Thomas Rosso, fin connaisseur de l’œuvre de Vigo et directeur pour la France de l’un des plus grands laboratoires de restauration numérique du monde.

2/Une mémoire du cinéma russe

La connaissance du cinéma russe est souvent éclipsée par ses figures tutélaires: l’école dialectique d’un côté (Eisenstein, Vertov, Dovjenko), Tarkovski de l’autre. Faisons un pas de côté et allons à la rencontre de trois cinéastes majeurs de l’ex-URSS : Mikhaïl Kalatozov, Palme d’or 1958 pour Quand passent les cigognes, Elem Klimov, réalisateur de l’hallucinant chef d’œuvre Requiem pour un massacre, et surtout Youri Norstein, maître absolu du cinéma d’animation.

 

Au Théâtre Simone Veil
durée 2h environ

6 visites techniques
à 9h, 10h30, 13h, 14h30, 16h et 17h30

Gratuit, inscription sur place dans la limite des places disponibles, le jour même, une demi-heure avant la visite.