Documentaire
  • HISTOIRE D'UN REGARD de Mariana Otero

  • DURÉE
    1h30
  • ANNÉE
    2020
  • PAYS
    France
  • LANGUES
    VF
  • Événement

Histoire d’un regard

de Mariana Otero

CINÉMA JACQUES TATI

Gilles Caron, alors qu’il est au sommet d’une carrière de photojournaliste fulgurante, disparaît brutalement au Cambodge en 1970. Il a tout juste 30 ans. En l’espace de six ans, il a été l’un des témoins majeurs de son époque, couvrant pour les plus grands magazines la guerre des Six Jours, Mai 68, le conflit nord-irlandais ou encore la guerre du Vietnam. Lorsque la réalisatrice Mariana Otero découvre le travail de Gilles Caron, une photographie attire son attention qui fait écho à sa propre histoire, la disparition d’un être cher qui ne laisse derrière lui que des images à déchiffrer. Elle se plonge alors dans les 100 000 clichés du photoreporter pour lui redonner une présence et raconter l’histoire de son regard si singulier.

Le travail de la cinéaste Mariana Otero nous est infiniment précieux. D’Histoire d’un secret (2003) à Histoire d’un regard (2020), en passant par Entre nos mains (2010), À ciel ouvert (2013) et L’Assemblée (2017), il témoigne de la cohérence d’une démarche intellectuelle et sensible, qui, film après film, creuse un sillon ténu, à la lisière de l’intime et du social. Dans chacun de ses films en effet, la même alchimie est à l’œuvre, qui canalise la charge émotionnelle, souvent violente, des histoires de ses personnages en les inscrivant dans un contexte institutionnel, historique ou politique plus large, leur donnant cette coloration vibrante particulière si rare dans le cinéma documentaire. C’est un immense plaisir que de la recevoir enfin pour son dernier film, à la recherche de Gilles Caron.

Mardi 11 février à 20h30, séance exceptionnelle en présence de Mariana Otero, suivie d’une discussion avec la réalisatrice.

 

Tarifs

plein tarif 6,50€ 

tarif réduit 5,50€

carte 6 entrées 30€ (soit 5€ l’entrée)

– de 18 ans 4€

Revue de presse

“Comme dans mes films précédents, il s’agissait pour moi de comprendre l’autre en me plongeant dans son regard et sa manière de voir le monde. Mais ce qui s’est peut-être modifié au fil de mes réalisations et qui influe de plus en plus sur mon mode de narration, c’est l’envie de mettre en évidence par la mise en scène ce déplacement du regard vers l’autre. Car c’est au fond ce déplacement, ce travail du regard qui me semblent être l’expérience artistique et politique essentielle à faire partager à chacun d’entre nous.”
Mariana Otero

Bande annonce