Mélodrame
  • DURÉE
    3h
  • ANNÉE
    2019
  • PAYS
    Chine
  • LANGUES
    VOSTF
  • Les enfants du fleuve rouge

So Long, My Son

de Wang Xiaoshuai

CINÉMA JACQUES TATI

Au début des années 1980, Liyun et Yaojun forment un couple heureux. Tandis que le régime vient de mettre en place la politique de l’enfant unique, un évènement tragique va bouleverser leur vie. Pendant 40 ans, alors qu’ils tentent de se reconstruire, leur destin va s’entrelacer avec celui de la Chine contemporaine.

À l’ombre d’un grand formaliste comme Jia Zhang-Ke ou de la puissance sentimentale d’un Lou Ye, Wang Xiaoshuai n’est pas le cinéaste chinois de la 6e génération le plus connu. So Long, My Son est pourtant, à nos yeux, un monument du cinéma chinois, son oeuvre la plus accomplie, et sans aucun doute la plus ambitieuse.

Tarifs

plein tarif 6,50€ 

tarif réduit 5,50€

carte 6 entrées 30€ (soit 5€ l’entrée)

– de 18 ans 4€

Casting

Jing-chun Wang, Mei Yong, Qi Xi

Revue de presse

“Au moment où la politique de l’enfant unique a été décidée, une bonne partie de la population chinoise la comprenait, notamment en raison des risques de surpopulation et de paramètres économiques. Cela dit, quelle que soit la politique d’un état, elle ne doit pas totalement tourner le dos à la liberté, aux droits et au bien-être des individus. Chacun devrait avoir le droit de décider de sa propre vie et du nombre d’enfants qu’il désire. Ce qui s’est passé avec cette politique, c’est que chaque Chinois a dû organiser sa vie pour se mettre au service du pays, de la société et des décisions du gouvernement, sans aucun choix possible sur le plan personnel. Il me semble que c’est un cas unique au monde. Maintenant que l’on est de nouveau autorisé à avoir plusieurs enfants, il faut se pencher sur cette génération sacrifiée de parents d’enfants uniques pour essayer de comprendre comment cette politique a influencé leur vie, leur état psychologique, et comment on pourrait les aider.
J’ai voulu une structure non linéaire. Ce genre de suspens permet au spectateur de passer par des interrogations. Je ne voulais pas tout dévoiler tout de suite car mon intention était aussi de montrer au spectateur ce que vit cette famille au quotidien sur le temps long, et comment certains évènements importants influent sur leur existence et leur comportement. Je voulais que le public ressente d’abord le quotidien avant de lui révéler tous les grands virages de l’intrigue. C’est comme quand on revoit un ami après untemps long.”
Monia Chokri

Bande annonce