Théâtre
  • DURÉE 1h15
  • TARIF B

Le grand théâtre d’Oklahama

au Théâtre

• jeudi 8 avril à 20h

Un spectacle fascinant et d’une poésie bouleversante, qui s’inspire du dernier chapitre du roman de Franz Kafka, Le Disparu (Amerika), publié à titre posthume en 1927. Il réunit les comédiens en situation de handicap de l’Atelier Catalyse, dirigés par Madeleine Louarn et Jean-François Auguste, déjà accueilli au Théâtre avec le spectacle Tendres fragments de Cornelia Sno.

« Le grand théâtre d’Oklahama vous appelle ! Il vous appelle aujourd’hui ; c’est la première et la dernière fois ! Qui rate cette occasion la rate pour toujours ! Si vous pensez à votre avenir vous êtes des nôtres ! Chacun est le bienvenu chez nous. » C’est guidé par ce rêve d’intégration et d’acceptation que Karl Rossman, jeune juif exilé en Amérique, intègre ce théâtre qui « emploie tout le monde et met chacun à sa place ». Il espère alors découvrir un environnement accueillant, dans lequel il serait enfin accepté. Mais très vite, cet anti-héros est obligé de faire face à la réalité. La communauté du grand théâtre d’Oklahama, qui lui paraissait si différente et tolérante, n’est qu’en fait le reflet de la société moderne qu’il voulait fuir. Reprenant à leur compte les derniers et souvent méconnus écrits de Franz Kafka, les deux metteurs en scène proposent une immersion dans la pensée bouillonnante de l‘auteur pragois. Le grand théâtre d’Oklahama est une pièce puissante, qui raconte nos aveuglements et nos désirs communs d’acceptation. Elle raconte aussi nos besoins de liberté et d’émancipation, qu’elle met en scène de manière touchante, juste là, sous nos yeux.

 

Distribution

mise en scène et adaptation Madeleine Louarn et Jean-Francois Auguste texte librement inspiré des œuvres de Franz Kafka
avec Jean François Auguste et les comédiens et comédiennes de l’Atelier Catalyse  : Tristan Cantin, Manon Carpentier, Guillaume Drouadaine, Christelle Podeur, Jean-Claude Pouliquen, Sylvain Robic accompagnement pédagogique Erwanna Prigent régie générale Thierry Lacroix régie son Cyrille Lebourgeois régie lumière Bastien Petillard dramaturgie Pierre Chevallier scénographie Hélène Delprat chorégraphie Agnieszka Ryszkiewicz musique Julien Perraudeau lumières Mana Gautier costumes Clair Raison voix off Rodolphe Burger © Christian Berthelot

Autour du spectacle

++ impromptu musical

impromptu proposé par les élèves du Conservatoire de Saint-Nazaire
Plus d’infos par ici !