Les Rencontres de Sophie : Le peuple

programme détaillé à retrouver à partir de décembre 2021.


 

Les Rencontres de Sophie faisant escale à Saint-Nazaire, le Théâtre et Philosophia vous invitent à une grande journée de philosophie à destination de tous. La démocratie est cet étrange régime politique qui associe à l’évidence de sa légitimité l’obscurité de sa source : le peuple. Mais qui est ce peuple? Tous les habitants d’un territoire? Une communauté homogène liée par une langue, une histoire, une culture ? N’existe-t-il qu’au moment de l’élection ou dans l’exercice de la citoyenneté? Ou encore comme une masse s’opposant aux élites, ce que suggèrent les populismes, que nous interrogerons aussi? Il s’agira également de réfléchir à ce qu’on qualifie de populaire: une classe, une culture, une littérature, un art. À l’horizon de ces Rencontres : la conviction que le travail de la pensée peut contribuer à une construction plus juste de notre existence en commun.  L’association Philosophia a pour ambition de créer, dans les Pays de la Loire, des évènements philosophiques nourrissant un débat véritablement public.

“Hâtons-nous de rendre la philosophie populaire!”, telle est donc sa devise.

Il était une fois dans l’Ouest


dans le cadre de P.A.N.G !


Il était une fois dans l’Ouest
western de Sergio Leone

En pleine révolution industrielle, le chemin de fer se développe dans le Grand Ouest. Sur un quai de gare désert, trois hommes armés attendent un voyageur, un énigmatique joueur d’harmonica.

“À toutes mes collaboratrices suspensives je suggère et même insiste: il faut absolument qu’elles regardent ce chef-d’oeuvre, pour, entre autres merveilles, la grande attention accordée à l’infime. Un clignement d’oeil, une atmosphère ou le bourdonnement d’une mouche demeurent souvent sous le seuil de notre attention. Dans Il était une fois dans l’Ouest et c’est une sorte de signature de Sergio Leone, ils apparaissent dans la plénitude de leur importance: immenses et implacables. Face à leur grandeur, nous pouvons succomber à nos peurs et nous laisser ligoter par nos propres tensions, ou, comme certains des personnages nous l’enseignent, préserver une détente pour le moins précise (dans les deux sens du terme!). Cette détente ne sacrifie pas la vigilance sur l’autel du «cool». Détendus mais ouverts, à l’affût et tranquilles : un bel et exigeant exercice d’équilibre et de ténacité.”

Chloé Moglia

Boxe Boxe Brasil

Une rencontre inattendue entre dix danseurs brésiliens et le Quatuor à cordes Debussy, dans une re-création qui explore le mouvement et le métissage des genres. Le chorégraphe Mourad Merzouki revisite sa création emblématique Boxe Boxe de 2010 et la présente, cette fois-ci, aux couleurs du Brésil. Un véritable challenge chorégraphique.

Boxe Boxe Brasil, est un spectacle détonant, mélange de force et de grâce, de classique et de contemporain. Cirque, hip-hop, ballet, boxe française, anglaise, full-contact ou capoeira, composent ce moment de poésie dansé et boxé. Les cordes du ring et celles du Quatuor Debussy se répondent à merveille tandis qu’entraînements et combats, rythment le spectacle. L’énergie brésilienne des danseurs se mélange à la musique et nous offre un ballet contemporain festif, une fusion parfaite des corps et des cordes.

Dans le cadre du Festival de danse Trajectoires, organisé du 14 au 30 janvier 2022 dans la métropole nantaise et à Saint-Nazaire.

 

Inédits : Olivia Rosenthal et Bastien Lallement

Inédits est le rendez-vous lecture du Théâtre confié à un auteur, en lien avec la programmation de la saison. Qu’il soit metteur en scène, comédien, dramaturge, musicien ou chorégraphe, il offre une autre facette du travail de l’artiste qui nous fait entendre un de ses textes, déjà édité ou en cours d’écriture.

Cette année, nous avons proposé à Chloé Moglia – nouvelle artiste associée – d’inviter des auteurs ou autrices qui l’ont marquée et qui l’inspirent dans sa pratique artistique. Cette passionnée de littérature et de philosophie, s’est prêtée au jeu et a invité l’auteure Olivia Rosenthal qui viendra accompagnée du musicien Bastien Lallement.


C’est l’histoire de ce qui se pourrait advenir si on ne restait pas sur nos gardes.
C’est l’histoire des moyens qu’on emploie pour retourner ses faiblesses en force.
C’est l’histoire des longues nuits qu’on passe à raconter ses origines.
C’est l’histoire des abandons et des manques avec lesquels on construit sa vie.
C’est l’histoire des chemins qu’on emprunte pour fonder un collectif.
C’est l’histoire de la puissance empathique et subversive de la parole.”

Extrait d’Éloge des bâtards d’Olivia Rosenthal

Avec Bastien Lallemant qui chante et joue à la guitare des chansons brèves, elliptiques, délicates, Éloge des bâtards devient une ballade douce et mélancolique sur l’épaisseur de la nuit, la présence énigmatique de nos proches, leurs secrets, leurs confidences et parfois leur disparition.

Olivia Rosenthal

Midi / Minuit

représentations scolaires
jeudi 2 décembre à 10h et 14h
vendredi 3 décembre à 10h et 14h
à La Volière


Petite sœur de La Spire, installation géante où évoluent sept femmes en suspension, Chloé Moglia a imaginé avec Midi / Minuit un observatoire artistique participatif pour les plus jeunes. Une invitation à cheminer, en suspension, dans l’imaginaire et la réalité.

Midi / Minuit est à peu près trois fois plus petite que La Spire et fait pourtant déjà plus de deux mètres de hauteur ! S’en approcher, la toucher, comprendre et sentir l’air qui circule entre ses spirales et ses lignes, puis enfin s’emparer de l’objet, l’apprivoiser, trouver l’équilibre, se suspendre…L’expérience est conduite par deux artistes, dans l’écoute et le partage. Les spectateurs sont invités à témoigner des chemins vécus ou rêvés, tandis que les deux circassiennes « suspensives » se hissent au sommet de la spirale. La musique rythme le mouvement des corps en équilibre tout au long de la performance. Les deux femmes se regardent, se balancent avec légèreté et force, engagent un dialogue corporel, créant un espace ouvert dans lequel chacun est invité. Un observatoire artistique immersif et poétique, une quête de liberté.

Créé en septembre 2018 avec l’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, dans le cadre d’une tournée décentralisée en Maurienne

Films Fantômes

Albin de la Simone, chanteur, auteur et compositeur, invente les Films fantômes, un évènement à la croisée du concert, de la performance et de l’exposition, nous plongeant dans l’univers passionnant de films… qui n’existent pas. Il concocte avec humour un voyage en deux temps – pour les yeux et les oreilles – au cœur du 7ème art, mêlant musiques, synopsis, dialogues, costumes et accessoires, pour permettre à chacun de faire son propre film! Offrant d’imaginer des films plutôt que de les regarder, l’artiste installé au piano, partage la scène avec deux comédiens et six musiciens. Ensemble, ils racontent neuf films, chefs-d’œuvre ou navets, superproductions américaines, films d’auteur ou films politiques. Les bandes-son de chacun de ces long-métrages, jouées en direct, aident les spectateurs à imaginer, voire à fantasmer, ces films inexistants qui ne verront jamais le jour, comme une traversée de toute l’histoire de la cinéphilie.

Une représentation performative et immersive aux multiples facettes, nous plongeant au cœur de nos imaginaires individuels, pour un moment aussi troublant que drôle.


exposition gratuite sur réservation – au Théâtre
vernissage jeudi 2 décembre à 19h
ouverture : du vendredi 3 au dimanche 12 décembre de 14h à 18h et les 8, 9 et 10 décembre de 14h à 19h30

 

 

 

concert Les Films Fantômes – au Théâtre
vendredi 10 décembre à 20h
durée estimée 1h15
tarif A

 

 

 

 

 

 

 

Jeanne Added


Changer d’échelle, déplacer le regard, renouveler l’écoute…

Both Sides est à la fois une performance sensorielle et un concert intimiste. La chanteuse, doublement récompensée aux Victoires de la musique 2019 dans les catégories « artiste féminine » et « album rock » (pour Radiate), réinvente son répertoire et s’aventure seule, dans de nouvelles dimensions. Pour cette création sous forme de performance en trois tableaux, Jeanne Added bouscule l’espace de la scène, se donnant à voir et à entendre sous un nouveau jour. Elle invite Éric Soyer, scénographe complice du metteur en scène Joël Pommerat, à donner vie à son projet. Il a conçu pour elle un dispositif immersif quadri-frontal, sorte d’écrin confidentiel, qui révèle son magnétisme si singulier. Une atmosphère idéale pour la voix profonde et mélodique de la chanteuse rémoise. Une expérience inédite, pour elle comme pour le spectateur.

 

spectacle créé à la scène nationale de Niort, Le Moulin du Roc

 

3 works for 12

création 2021

Avec 3 Works for 12, Alban Richard, directeur du centre chorégraphique national de Caen, crée une pièce plurielle, composée de trois œuvres musicales chorégraphiées pour douze danseurs.

Rythmes, textures, qualités, flux : les interprètes sont les vecteurs de la musique, semblable à une masse d’individus solistes, chacun porte une partition qui donne une interprétation visible de la musique. Puissance élémentaire, énergie à haut-voltage, rapport obsessionnel à la pulsation, 3 Works for 12 développe un éventail de rapports entre danse et musique, sous une multiplicité de possibles. Les choix musicaux sont ceux des années 1975-1976. Ils rendent hommage à la vague minimaliste américaine, questionnée alors par de jeunes compositeurs qui choisissaient d’en prendre les architectures mais de les confronter à d’autres modes de pensée et d’énergies. L’ensemble des trois pièces musicales Hoketus de Louis Andriessen, Fullness Of Wind de Brian Eno et Pulsers de David Tudor, s’obstine à questionner la relation au rythme via la pulsation : « martelée chez Andriessen, constamment instable chez Tudor, délicatement obsessionnelle chez Brian Eno. »

« Créer de gigantesques et dansantes machines humaines », tel a été le mantra du chorégraphe français qui, dans sa pièce, rend hommage à ces mots de Louis Andriessen.

programme musical :
Hoketus (1976) – Louis Andriessen (Live Recording) interprété par Icebreaker, en direct du Queen Elisabeth Hall au South Bank Centre de Londres le 5 décembre 1991.
Fullness Of Wind (1975) – Variation on Canon in D Major de Johann Pachelbel – Brian Eno (Chamber Music) interprété par The Cockpit Ensemble, sous la direction de Gavin Bryars, enregistré à Trident Studios 12-9-75 ingénieur du son Peter Kelsey produit par Brian Eno 1975 EG Records Ltd.
Pulsers (1976) – David Tudor (Electronic Music) modulateur : David Tudor / Violon électronique, Label Takehisa Kosugi Lovely Music, Ltd. – VR 1601, Sortie sur vinyle, LP en 1984, enregistré à Airshaft Studio, NYC.

 

Inédits : Catherine Verlaguet

Inédits est le rendez-vous lecture du Théâtre confié à un auteur, en lien avec la programmation de la saison. Qu’il soit metteur en scène, comédien, dramaturge, musicien ou chorégraphe, il offre une autre facette du travail de l’artiste qui nous fait entendre un de ses textes, déjà édité ou en cours d’écriture.

“Lire un texte inédit pour la première fois est aussi fragilisant que nécessaire. C’est une mise à nue, un don de soi qui nous permet, par votre écoute, vos regards, respirations et vos retours, de savoir si notre texte «fonctionne», ou pas. Si au-delà de notre propre coeur et de nos tripes, il rejoint aussi les vôtres, ou pas. Lire un texte inédit pour la première fois, c’est comme dire «je t’aime», sans avoir l’assurance d’être aimée en retour. Je ne sais pas encore ce que je vous lirai ce jour-là, parce que mes inédits d’aujourd’hui ne le seront plus demain. Mais ce que je peux vous dire, c’est que ce texte, je vous le lirai pour la première fois, que je serai fébrile, mais heureuse d’être là. J’espère que vous le serez aussi.”

Catherine Verlaguet

Avishai Cohen

La tournée d’Avishai Cohen est reportée au mois de mai 2022. Vous pourrez donc le retrouver au Théâtre non plus le 16 novembre mais le lundi 23 mai à 20h.


Le trompettiste de jazz israélien Avishai Cohen, accompagné de sa formation explosive, le Big Vicious , combine les sons du rock et du jazz pour un concert électrisant.

Avishai Cohen a fait ses classes au Berklee College of Music de Boston, avant de décrocher une troisième place au prestigieux concours Thelonious Monk. Entouré d’un ensemble musical détonnant, composé de deux guitaristes et deux batteurs, le trompettiste invoque ses références rock et psychédéliques. Né de plusieurs séances d’improvisations, dans l’éclectique et branché Lower East Side New-Yorkais, le groupe est porté par une énergie peu commune. Un défi aux étiquettes et un grand moment pour les oreilles ! Une manière d’affirmer que les frontières entre les genres sont de plus en plus poreuses pour la jeune génération dont le groupe revendique la précieuse ouverture d’esprit. Ce parti pris musical permet de conjuguer, en toute liberté, l’esprit rock de Jimi Hendrix avec le jazz électrique de Miles Davis. Une fusion inédite aussi innovante qu’enthousiasmante !